François Hemsterhuis (1721-1790)

Image non encore disponible
Pays :Pays-Bas avant 1830
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Franeker, Pays-Bas, 27-12-1721
Mort :La Haye, Pays-Bas, 07-07-1790
Note :
Philosophe
Autres formes du nom :Franciscus Hemsterhuis (1721-1790)
Frans Hemsterhuis (1721-1790)
ISNI :ISNI 0000 0000 8342 7894

Ses activités

Auteur du texte20 documents1 document numérisé

  • Oeuvres philosophiques de F. Hemsterhuis

    Description matérielle : 2 vol. (XVI-348 p.-II p. de pl., 359 p.-II p. de pl.)
    Description : Note : Par Jansen
    Édition : Paris : L. Haussmann , 1809
    Éditeur scientifique : Hendrik Jansen (1741-1812)

    2 documents numérisés : Tome 1 - Tome 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30590678p]
  • Lettre sur la sculpture ; précédée de Lettre sur une pierre antique

    Description matérielle : 63 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 63
    Édition : Paris : ENSB-A , 1992
    Traducteur : Sophie Rabau

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35504834d]
  • Alexis, oder Von dem goldenen Weltalter [von François Hemsterhuis ; übersetzt von F. H. Jacobi]...

    Description : Note : Rel. mar. rouge à filet doré, de l'époque. - Rel. mar. rouge à filet doré de l'époque. - Goedeke, IV⁽1, 694
    Édition : Riga, J. H. Hartknochn , 1787. In-8°, II-145 p., fig. gr.
    Traducteur : Friedrich Heinrich Jacobi (1743-1819)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32235550r]
  • Alexis ou De l'age d'or

    Description matérielle : 188 p.
    Description : Note : Par Franc̜ois Hemsterhuis
    Sources : CG,LXX, 390. - Barbier
    Imprimeur-libraire : Johann Friedrich Hartknoch (1740-1789)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36119102q]
  • Aristée ou De la Divinité

    Description matérielle : X-208 p.
    Description : Note : Par Franciscus Hemsterhuis. - Fausse adresse; lieu d'éd. restitué d'après Barbier et Weller
    Sources : CG, LXX, 390. - Barbier

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35943960h]

Dessinateur1 document

  • Lettre sur la sculpture

    Description matérielle : [4]-31 p., [3] f. de pl. dépl.
    Description : Note : Par "Mr. Hemsterhuis", i.e. François Hemsterhuis, d'après l'avertissement de l'éditeur. - Adresse prise sur une bande rapportée imprimée collée sur l'ancienne adresse "À Amsterdam chez Marc Michel Rey, MDCCLXIX" ; la lettre est datée du 20 novembre 1765. - Pl., vignettes au titre et dans le texte, cul-de-lampe dessinés par François Hemsterhuis et gr. sur cuivre par Jacob Van der Schley
    Sources : CG, LXX, 390
    Édition : , 1803
    Ancien possesseur : Eugène Piot (1812-1890)
    Graveur : Jacob Van der Schley (1715-1779)
    Imprimeur-libraire : Marc Michel Rey (1720-1780), Jean-François Royez (1757?-1823)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb451802116]

Autre2 documents

  • Lettre sur l'homme et ses rapports...

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33455807b]
  • Lettre sur l'homme et ses rapports...

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33455808p]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur François Hemsterhuis (1721-1790)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Alexis ou De l'âge d'or / [par Franc̜ois Hemsterhuis], 1787
  • Ouvrages de reference : Michaud
    Quérard
    Sansoni
    Van Der Aa : Hemsterhuis (Franciscus)
    WBIS Online (2008-10-31)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN Cat. gén. suppl.
    BN Cat. gén. 1960-1969

Autres formes du nom

  • Franciscus Hemsterhuis (1721-1790)
  • Frans Hemsterhuis (1721-1790)

Biographie Wikipedia

  • François Hemsterhuis est un écrivain et philosophe néerlandais (Franeker, 27 décembre 1721 - La Haye, 7 juillet 1790). Il s’est particulièrement intéressé à l’esthétique et à la philosophie morale.Né dans la petite ville frisonne de Franeker le 27 décembre 1721, Franciscus Hemsterhuis était le fils de l'éminent helléniste Tibère Hemsterhuis. Après des études de mathématiques, de physique et d’astronomie à Leyde, où il suivit les cours du physicien et philosophe hollandais Willem Jacob 's Gravesande, Hemsterhuis se vit confier l’éducation du jeune Frans Fagel, qui devint son meilleur ami par la suite et auquel il dédia la Lettre sur l’homme et ses rapports. De 1755 à 1780, il occupa à La Haye le poste de commis auprès du Secrétaire du Conseil d’État des Provinces-Unies. Introduit chez le prince Dimitri Alexeievitch Galitzine ou Golitsyn, Hemsterhuis se lia d’amitié vers 1775 avec la jeune princesse Amélie Galitzine. La princesse venait de quitter son mari pour s’installer, avec ses deux enfants, dans une métairie sur la route de Scheveningue, près de La Haye. L’amitié passionnée entre le Socrate hollandais et la princesse Galitzine, qu’il nommait sa Diotima, donna lieu à une abondante correspondance qui se poursuivit jusqu’à la mort de son mentor.Le rôle de Friedrich Heinrich Jacobi a été prépondérant dans la propagation de la philosophie de Hemsterhuis en Allemagne. Grâce à leur amitié personnelle, initiée par la princesse de Galitzine, ils entretenaient un échange d’idées régulier, souvent par l’intermédiaire de la princesse. Jacobi traduisit l’Alexis en 1787 et mit la main à la première édition des Œuvres philosophiques de son ami (1792). En dehors de Jacobi, la pensée de Hemsterhuis enthousiasma les penseurs et poètes du « Sturm und Drang » avant de captiver les premiers Romantiques.Hemsterhuis ne fut pas un philosophe de troisième rang, épigone venu trop tard ou adversaire borné d’une philosophie jugée trop audacieuse à son goût. L’oubli quasi général dans lequel il est tombé de nos jours contraste avec une réelle notoriété d’époque : assez peu connu à Paris, il eut de nombreux lecteurs au large de l’Europe française des Lumières. Diderot fit sa connaissance lors de son voyage en Russie. Il lut la Lettre sur l’homme et ses rapports en annotant l'exemplaire avant de le rendre à l'auteur. Retrouvé aux États-Unis deux siècles plus tard, la Lettre sur l’homme et ses rapports fut publiée avec les annotations de Diderot pour la première fois par Georges May en 1964, puis par Gerhardt Stenger en 2004.

Pages équivalentes