William Jones (1675-1749)

Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Naissance :1675
Mort :1749
Note :
Mathématicien
ISNI :ISNI 0000 0001 0777 0305

Ses activités

Éditeur scientifique2 documents

  • Analysis per quantitatum series, fluxiones, ac differentias

    Description matérielle : [14]-101 p., [4] f.
    Description : Note : Par Isaac Newton, d'après la préface signée par William Jones, l'éditeur du texte. - Titre ill. - Contient : "De analysi per aequationes numero terminorum infinitas"; "Excerpta ex epistolis D. Newtoni..."; "Tractatus de quadratura curvarum"; "Enumeratio linearum tertii ordinis"; "Methodus differentialis". - Les 4 f. impr. au recto seulement, sont constitués de formules mathématiques
    Sources : CG, CXXIII, 1074. - ESTC
    Auteur du texte : Isaac Newton (1642-1727)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb361183726]
  • Analysis per quantitatum series, fluxiones, ac differentias

    Description matérielle : [12]-107 p.
    Description : Note : Par Isaac Newton, d'après la préface signée par William Jones, l'éditeur du texte. - Titre ill. - Contient : "De analysi per aequationes numero terminorum infinitas"; "Excerpta ex epistolis D. Newtoni..."; "Tractatus de quadratura curvarum"; "Enumeratio linearum tertii ordinis"; "Methodus differentialis"
    Sources : CG, CXXIII, 1074
    Auteur du texte : Isaac Newton (1642-1727)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb310125686]

Ancien possesseur1 document

  • Plus ultra : or, The progress and advancement of knowledge since the days of Aristotle.

    Description matérielle : [36]-149-[7] p. (sig. [ ]2, A-L8, M6)
    Description : Note : Titre de départ et titre courant : "Modern improvements of useful knowledge". - Errata (f. M3 v°). - Extrait du catalogue du libraire (1 p.) : "Books newly printed for James Collins at the Kings-Head in Westminster Hall"
    Édition : , 1668
    Mécène : Germaine Spratt (19..-1990)
    Auteur du texte : Joseph Glanvill (1636-1680)
    Ancien possesseur : Macclesfield (famille)
    Imprimeur-libraire : James Collins (libraire, 16..-168.?)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41378499h]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Biographie Wikipedia

  • Sir William Jones (Llanfihangel Tw'r Beird, Anglesey, Pays de Galles, 1675 – Londres, 3 juillet 1749) est un mathématicien gallois. Il jouit des patronages de la famille Bulkeley du nord du Pays de Galles et plus tard du comte de Macclesfield qui lui permettent de mener sa carrière. Jones sert tout d'abord en mer, enseignant les mathématiques à bord d'un bateau entre 1695 et 1702. Après ces voyages, il devient professeur de mathématiques à Londres et occupe un certain nombre de postes dans des bureaux gouvernementaux. Jones publie Synopsis Palmariorum Pathesios 1706, aussi appelé A New Introduction to the Mathematics, un travail de synthèse destiné aux débutants et qui inclut le théorème sur le calcul différentiel et les séries infinies. Comme mathématicien, la raison principale de sa renommée est la proposition, dans cet ouvrage, d'utiliser le symbole π, c'est-à-dire la lettre grecque du même nom pour représenter le rapport de la circonférence d'un cercle à son diamètre, symbole qui sera adopté par Euler en 1748 dans son Introduction à l'Analyse infinitésimale. Barrow et Oughtred l'avaient cependant utilisé avant lui pour désigner le périmètre d'un cercle. Williams Jones publie en 1711 des travaux sur le calcul différentiel et intégral qui diffusent et complètent ceux de Newton. Il remplit ainsi, avec Humphry Ditton (en), le rôle joué par le marquis de L'Hôpital sur le continent. La navigation est également un centre d'intérêt pour Jones et son premier travail édité est Un Nouvel Abrégé de l'art de la navigation (A New Compendium of the Whole Art of Navigation). En 1731, il édite Discourses of the Natural Philosophy of the Elements. Il recueille et édite aussi les papiers du mathématicien John Collins, vingt-cinq ans après sa mort, dans l'ouvrage Commercium epistolicum qui en immortalise le nom et le fait surnommer le Mersenne anglais.Il devient un ami proche d'Isaac Newton et d'Edmund Halley. En 1712, il est nommé Fellow de la Royal Society, il en sera plus tard le vice-président.Son fils, également appelé William Jones, est un linguiste célèbre qui a découvert le groupe des langues indo-européennes.

Pages équivalentes