Louis Coquelet (1676-1754)

Illustration de la page Louis Coquelet (1676-1754) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :1676
Mort :26-03-1754
Note :
Littérateur, auteur de pièces facétieuses et d'almanachs
ISNI :ISNI 0000 0001 1071 4267

Ses activités

Auteur du texte21 documents3 documents numérisés

Traducteur1 document

  • Pochwała niczego przypisana nikomu ; Pochwała czegos przypisana komuś

    Description matérielle : 1 vol. (223 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p.194-205
    Édition : Warszawa : Instytut Języka Polskiego PAN , 2016
    Éditeur scientifique : Alicja Bielak, Renata Bronikowska
    Auteur du texte : Józef Epifani Minasowicz (1718-1796)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb452942675]

Préfacier1 document

  • Eloge de quelque chose, dédié à quelqu'un avec une préface chantante

    2° édition, augmentée de l'Apologie des brochures
    Édition : Paris : A. de Heuqueville , 1730

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41643053s]

Autre2 documents

  • L'Asne [par Louis Coquelet]

    Édition : Paris : J. Langlois , 1731

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb393382216]
  • Eloge de la goute [par L. Coquelet]

    Description matérielle : In-16
    Description : Note : Adresse rapportée
    Édition : Paris : chez A. de Heuqueville , 1727

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb393373306]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Eloge des paysans / [par Louis Coquelet], 1731
  • Ouvrages de reference : Cioranescu, 18e s.
    DBF
    Quérard
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Biographie Wikipedia

  • Louis Coquelet, né à Péronne (Somme) en 1676 et mort à Paris le 26 mars 1754, est un homme de lettres français, auteur de pièces facétieuses et d'almanachs.Il se fit une certaine réputation dans le genre burlesque en vogue aux alentours des années 1730. Ses deux pièces les plus connues sont L'Éloge de quelque chose et L'Éloge de rien. Selon Prosper Blanchemain, Coquelet, qui « passait pour un esprit très-fin, très-piquant et surtout très-original », aurait plagié deux auteurs du siècle précédent, Philippes Girard, pour la première, et Jean Passerat, pour la seconde. De même, d'après Louis-Gabriel Michaud, Coquelet se serait inspiré pour son Éloge de la goutte de l’Amphitheatrum sapientiæ du médecin Kaspar Dornau.Selon Joseph-Marie Quérard, Coquelet aurait également collaboré aux Mémoires historiques, politiques, critiques et littéraires de Nicolas Amelot de La Houssaye.

Pages équivalentes