Maurice Delcourt (1877-1916)

Illustration de la page Maurice Delcourt (1877-1916) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Naissance :Paris, 03-06-1877
Mort :Mort-Homme (Meuse), 29-12-1916
Note :
Peintre, illustrateur et graveur. - Fut croix de guerre avec étoile de bronze. - Prénoms complets : Maurice, Aimé, Léon, Émile
ISNI :ISNI 0000 0000 5509 595X

Ses activités

Illustrateur3 documents1 document numérisé

  • Érythrée

    les amphores de Phéidas, contes

    Description matérielle : 1 vol. (78 p.)
    Description : Note : Premier des huit contes intitulés " Les Amphores de Pheidas ", le seul paru. - Éd. originale
    Édition : Paris : Édition du Mercure de France , 1896
    Auteur du texte : Jean de Tinan (1874-1898)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31471549m]
  • Les camelots de la pensée

    Description matérielle : 56 p.
    Édition : Paris : les Cent bibliophiles , 1902
    Auteur du texte : Camille Mauclair (1872-1945)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30908895k]
  • [Recueil. Oeuvre de Maurice Delcourt]

    Description matérielle : Doc. iconogr. : formats divers
    Description : Note : Peintre & graveur français. - 19e-20e s.

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40387530n]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Érythrée / par Jean de Tinan ; orné par Maurice Delcourt, 1896
  • Mémoire des hommes (2009-01-28)
    Bénézit, 1999 [décédé à Chatancourt (Marne). Prénoms complets : Maurice, Léon, Jean, Jules]
    Inventaire du fonds français après 1800, t. 6

Biographie Wikipedia

  • Maurice Aimé Léon Émile Delcourt, né le 3 juin 1877 à Paris et mort le 29 décembre 1916 à Chattancourt, est un peintre, dessinateur et graveur français.Maurice Delcourt collabore très jeune à L'Ymagier, recueil créé en 1894 par Remy de Gourmont et Alfred Jarry, mais aussi avec Le Centaure et L'Assiette au beurre. Il illustre ensuite un ensemble de contes de Jean de Tinan, Érythrée : les amphores de Phéidas (1896) puis un ouvrage de Camille Mauclair, Les Camelots de la pensée (1902). Excellant dans l'art de la gravure sur bois, il se rapproche de Félix Vallotton qui le fait entrer à La Revue blanche. Il exécute par ailleurs de nombreuses lithographies d'une grande finesse et aujourd'hui recherchées qui seront éditées entre autres par la revue d'art L'Estampe et l'affiche éditée par Édouard Pelletan.Mobilisé en 1914, il meurt dans les combats de Mort-Homme, lors de la Bataille de Verdun.

Pages équivalentes