Charlotte Mary Mew (1869-1928)

Pays :Grande-Bretagne
Langue :anglais
Sexe :féminin
Naissance :Bloomsbury (GB), 15-11-1869
Mort :24-03-1928
Note :
Poétesse et nouvelliste
Autre forme du nom :Charlotte Mew (1869-1928)
ISNI :ISNI 0000 0001 1473 6973

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Selected poems

    Description matérielle : 1 vol. (XVII-43 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 41
    Édition : Manchester ; FyfieldBooks : Carcanet press , 2008
    Éditeur scientifique : Eavan Boland

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb414932500]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Charlotte Mary Mew (1869-1928)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : A new matrix for modernism : a study of the lives and poetry of Charlotte Mew and Anna Wickham / Nelljean McConeghey Rice, 2003
  • Ouvrages de reference : The Oxford companion to English literature, 1991
    British biogr. index
  • Catalogues de la BnF : British library (2011-02-15)

Autre forme du nom

  • Charlotte Mew (1869-1928)

Biographie Wikipedia

  • Charlotte Mary Mew (15 novembre 1869 – 24 mars 1928) est une poétesse anglaise de l'époque victorienne. Son œuvre est peu importante par la quantité, et elle a très peu publié. Cependant, des poètes comme Siegfried Sassoon ou Ezra Pound la tiennent en grande estime, ainsi que Thomas Hardy — pour qui elle est « la meilleure poétesse de son temps » — et Virginia Woolf, qui dit d'elle qu'elle est « excellente et semblable à aucune autre ». Parmi ses poèmes les plus marquants, on compte From the Window, À Quoi Bon Dire, I So Liked Spring, Sea Love, et The Farmer's Bride, sans doute le plus connu (d'autant que c'est aussi le titre du premier de ses recueils de poèmes).Hantée par la crainte de la folie, comme en témoigne son poème On the Asylum Road (Sur la route de l'asile), et en proie à une profonde dépression après la mort de sa sœur Anne, elle se suicide en 1928.

Pages équivalentes