Conférence de Genève (1954)

Image non encore disponible
Création :26-04-1954
Fin d'activité :21-07-1954
Domaines :Science politique
Autres formes du nom :Conférence intergouvernementale (1954 ; Genève, Suisse) (français)
Konferencja Genewska (1954) (polonais)
The Geneva conference (1954) (anglais)

Ses activités

Voir aussi 1 document

  • Accords signés à l'issue de la Conférence de Genève (21-07-1954), mettant fin à la Guerre d'Indochine. - Ils établirent notamment la division du Viet-Nam en deux É́tats limités par le 17e parallèle

Auteur du texte1 document

  • Konferencja Genewska (26 kwietnia-21 lipca 1954 r.), dokumenty i materiały

    Description matérielle : In-8° (23,5 cm), 508 p., errata
    Description : Note : Biblioteka "Zbioru dokumentów". Z.7
    Édition : Warszawa : Polski Instytut spraw mie̡dzynarodowych , 1954

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33879627g]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Conférence de Genève (1954)

Pages dans data.bnf.fr

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GDEL

Autres formes du nom

  • Conférence intergouvernementale (1954 ; Genève, Suisse) (français)
  • Konferencja Genewska (1954) (polonais)
  • The Geneva conference (1954) (anglais)

Biographie Wikipedia

  • Les Accords de Genève marquent la fin de la guerre d'Indochine qui, depuis 1946, opposait principalement la France au Việt Minh dirigé par Ho Chi Minh. Le traité est rédigé à la suite de la chute du camp retranché de Diên-Biên-Phu. Il est officiellement signé le 20 juillet 1954 à minuit puis ratifié le 21 juillet 1954, à Genève, entre la République française pour laquelle le général Henri Delteil représente le gouvernement Mendès-France et la République démocratique du Viêt Nam, nom utilisé depuis 1945 par le gouvernement Việt Minh. Les États-Unis et l'État du Viêt Nam — créé par les Français en 1949 en remettant au pouvoir l'ancien empereur Bảo Đại — ne signèrent pas la déclaration finale. Le non-respect de ces Accords d'armistice a conduit à la guerre du Viêt Nam, que certains qualifient de Deuxième Guerre d'Indochine. En effet, les Accords d’armistice de Genève ont transformé les deux zones de regroupement militaire temporaire en deux Viêt Nam.

Pages équivalentes