Eilhart von Oberg (11..-12..)

Country :Allemagne avant 1945
Language :allemand, moyen haut (ca. 1050-1500)
Birth :11..
Death :12..
Note :Auteur d'une des versions de : [Tristan]. Pour cette œuvre consulter le Fichier d'autorité des titres uniformes
Field :Littératures
Variants of the name :Eilhart von Oberg
Eilhart d'Oberg
ISNI :ISNI 0000 0000 8339 6581

Occupations

Auteur du texte3 documents

  • Version de "Tristan" en vers, rédigée vers 1170 à la cour de Brunswick, Saxe. - Mis en prose en 1484. - 2 ms complets : Universitätsbibliothek, Heidelberg (Cod. Pal. germ. 346, 3e tiers du XVe s.) ; Sächsische Landesbibliothek, Dresde (M 42, 1433)

    Trad. en tchèque, 2e moitié du XIVe s.

  • Contenu dans : Eilhart von Oberge

    [Tristrant]. - [1]

    [Faks.-Ausg.]
    Material description : CCV-475 p.
    Note : Note : Contient une étude en allemand, et le texte en moyen-haut allemand du "Tristan" d' Eilhart von Oberge
    Edition : Hildesheim ; New York : G. Olms , 1973

    [catalogue]
  • Contenu dans : Eilhart von Oberge

    [Tristrant]. - [1]

    Material description : 1 vol. (CCV-475 p.)
    Note : Note : Contient une étude en allemand, et le texte en moyen-haut allemand du "Tristan" d' Eilhart von Oberge
    Edition : Strassburg : K. J. Trübner , 1877

    [catalogue]

Documents about this author

Documents about the author Eilhart von Oberg (11..-12..)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Tristrand und Isalde / Eilhart von Oberg, übersetzung von D. Buschinger [et al.], 1986
  • Stammler, 1980

Variants of the name

  • Eilhart von Oberg
  • Eilhart d'Oberg

Wikipedia Biography

  • Eilhart von Oberge était un poète de langue moyen haut-allemande du XIIe siècle.Il était peut-être le ministériel de Henri le Lion et de Othon IV de Brunswick entre 1189 et 1208 mais cela n'est pas avéré.Autour de 1170 ou 1180, il rédige l'œuvre épique Tristrant, ou Tristrant und Isalde, qui représente la première version connue de Tristan en allemand. Il s'est inspiré de (ou a traduit) la version de Béroul, de l'œuvre non conservée Estoire de Tristan, et du Tristan de Thomas d'Angleterre. C'est la plus complète version du XIIe siècle qui soit parvenue. Elle est la source de 4 des 19 chapitres du Tristan et Yseult reconstitués au début du XXe siècle par Joseph Bédier.

Closely matched pages