Artemisia Lomi Gentileschi (1593-1654)

Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :féminin
Naissance :Rome (Italie), 08-07-1593
Mort :Naples (Italie), 1654
Note :
Peintre
Domaines :Peinture
Autres formes du nom :Artemisia Stiattesi (1593-1654)
Artemisia Lomi Gentileschi (1593-1654)
ISNI :ISNI 0000 0001 1776 6721

Ses activités

Auteur du texte2 documents1 document numérisé

  • Correspondance

    Éd. bilingue
    Description matérielle : 1 vol. (LXI-180 p., pagination double p. 3-113)
    Description : Note : Bibliogr. p. 167-180
    Édition : Paris : les Belles lettres , 2016
    Éditeur scientifique : Francesco Solinas
    Traducteur : Adelin Charles Fiorato

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb45049452h]
  • Contenu dans : Actes d'un procès pour viol en 1612

    Lettres. - [1]

    Description matérielle : XVII-242 p.-[12] p. de pl.
    Description : Note : Contient des lettres d'Artemisia Gentileschi, 1619-1650. - Bibliogr. p. 235-239
    Édition : Paris : des Femmes , 1984

    [catalogue]

Auteur adapté1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Artemisia Lomi Gentileschi (1593-1654)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Artemisia Gentileschi : nostra contempranea / Luciano Berti, Graziella Magherini, Monica Toraldo di Francia, 2002
    Artemisia Gentileschi / Alexandra Lapierre, DL 2012
  • Encicl. italiana
    LCNA 1987-1993

Autres formes du nom

  • Artemisia Stiattesi (1593-1654)
  • Artemisia Lomi Gentileschi (1593-1654)

Biographie Wikipedia

  • Artemisia Lomi Gentileschi (née le 8 juillet 1593 à Rome, morte à Naples vers 1652) est une artiste-peintre italienne de l'école caravagesque.Vivant dans la première moitié du XVIIe siècle, elle reprend de son père Orazio la limpide rigueur du dessin en lui rajoutant une forte accentuation dramatique héritée de l'œuvre du Caravage et chargée d'effets théâtraux, ce qui contribua à la diffusion du caravagisme à Naples, ville dans laquelle elle s'installe en 1630.Elle devient une peintre de cour à succès, sous le patronage des Médicis et de Charles Ier d'Angleterre. Remarquablement douée et aujourd'hui considérée comme l'un des premiers peintres baroques, l'un des plus accomplis de sa génération, elle s'impose par son art à une époque où les femmes peintres ne sont pas facilement acceptées. Elle est également l'une des premières femmes à peindre des sujets historiques et religieux. Elle nous a laissé d'elle un autoportrait d'une grande vigueur qui dénote une maîtrise consommée de son art et de l'art.On attribue à son viol et au procès humiliant qui s'ensuivit certains traits de son œuvre, l'obscurité et la violence graphique qui s'y déploient, en particulier dans le tableau célèbre qui montre Judith décapitant froidement Holopherne. Ses peintures expriment souvent le point de vue féminin.

Pages équivalentes