BnF
BnF

Ljudevit Gaj (1809-1872)

Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Krapina (Croatie), 08-08-1809
Death :
Note :
Linguiste, écrivain, homme politique et jurnaliste
Field :
Science politique
Littératures
ISNI :

Occupations

Auteur du texte2 documents

  • Kratka osnova horvatsko-slavenskoga pravopisaňa

    poleg mudrolubneh, narodneh i prigospodarneh temelov i zrokov

    Material description : 27-[1] p.
    Note : Note : Reprod. de l'éd. de Budim : Tiskarnica Kralevskog Vseučilišča, 1830.
    Edition : 1983 Zagreb Liber

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34790906j]
  • Pisma pisana Dru. Ljudevitu Gaju i ńeki ńegovi sastavci (1828-1850). Sabrao i uvodom popratio Dr. Velimir Deželić

    Material description : In-8° , XLVII-371 p. et portr.
    Note : Note : [Correspondance.]. - Gradja za povijest kńiževnosti hrvatske. 6
    Edition : 1909 Zagreb tiskom dioničke tiskare

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30475075m]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Ljudevit Gaj (1809-1872)

Pages in data.bnf.fr

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Još Horvatska ni propala / Ljudevit Gaj, 1989
  • BnF Service langues slaves du Sud, 2012-08-31

Variant of the name

  • Ludwig Gay (1809-1872)

Wikipedia Biography

  • Ljudevit Gaj (8 août 1809, Krapina - 20 avril 1872, Zagreb) était un linguiste, politicien, journaliste et écrivain croate d'origine germano-slovaque. Il fut l'instigateur principal du renouveau national croate (ou Mouvement des illyriens qui désirait la création d'un état unique pour tous les slaves du sud). Il sera avec le serbe Vuk Stefanović Karadžić l'un des linguistes qui imposera le Chtokavien comme langue au croates et au serbes . En 1830, à Buda, il imprime le livre Kratka osnova horvatsko-slavenskog pravopisanja (Abrégé d'orthographe croate-slave), qui était alors le premier livre d'orthographe croate (après que les travaux d'Ignjat Ðurdević et de Pavao Ritter Vitezović). Le livre est bilingue croate-allemand. Les Croates utilisaient alors déjà l'alphabet latin, mais certains des sons spécifiques n'ont pas été uniformément représentés. Gaj a suivi l'exemple de Pavao Ritter Vitezović pour l'orthographe tchèque, utilisant une lettre latine pour chaque son dans la langue (orthographe « phonétique »). Il utilise aussi des diacritiques et les digrammes lj et nj. Le livre a rendu célèbre Gaj dans tout le pays. D'un seul coup, il est devenu le leader de jeunes intellectuels doués, menés par les mêmes idées de la langue croate et du peuple. Mais c'est en 1834 qu'il devint un véritable leader, en réussissant là où, quinze ans avant, Ðuro Matija Sporer avait échoué : obtenir la permission du gouvernement royal des Habsbourg d'imprimer un quotidien croate. Finalement, le 6 janvier 1835, le Novine Horvatske (les Nouvelles croates) paraît et le 10 janvier, se complète d'un supplément littéraire, Danica Horvatska, Slavonska je Dalmatinska (le quotidien slavon, croate et dalmate). La littérature croate obtenait dès lors droit de cité. Les Novine Horvatske ont été imprimées dans le dialecte kaïkavien jusqu'à la fin de la même année, tandis que Danica était imprimé dans le même temps à la fois en chtokavien et kaïkavien. Au début de 1836 les noms des publications furent changés respectivement en Ilirske narodne novine (les Nouvelles du peuple illyrien) et en Danica ilirska (L'aurore illyrienne). Ce fut une étape de plus dans la compréhension de l'idée de Gaj que les parties du sud du Royaume d'Autriche-Hongrie étaient proprement illyriennes (en réalité, d'un point de vue technique, ils étaient slaves. À côté de l'idéologue politique, organisateur et leader de la réforme, Ljudevit Gaj était un auteur. La poésie la plus populaire de ce temps était « Jos Horvatska ni propala », écrite en 1833. C'est grâce à Gaj que l'alphabet latin est aujourd'hui utilisé en bosniaque. Par ailleurs, des langues croates et serbes sont aujourd'hui appelées à Kratka Gaj osnova. L'alphabet utilisé en croate a aussi été nommé gajica ou gajica croate d'après lui.

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014