Erich Loest (1926-2013)

Image non encore disponible
Pays :Allemagne
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Mittweida, Allemagne, 24-02-1926
Mort :Leipzig, Allemagne, 12-09-2013
Note :
Romancier. - A fondé la maison d'édition Linden-Verlag à Leipzig en décembre 1989. - A aussi utilisé les pseudonymes : Hans Walldorf et : Waldemar Naß
ISNI :ISNI 0000 0001 2126 6631

Ses activités

Auteur du texte39 documents

  • Roman paru en 1978

  • Als wir in den Westen kamen

    Gedanken eines literarischen Grenzgängers

    Description matérielle : 240 p.
    Édition : Stuttgart : Deutsche Verlags-Anstalt , cop. 1997

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb377592578]
  • Durch die Erde ein Riß

    ein Lebenslauf

    Description matérielle : 413 p.
    Édition : Frankfurt am Main : Fischer Taschenbuch Verl. , 1984

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb373899810]
  • Der elfte Mann

    Description matérielle : 261 p.
    Édition : Leipzig : Linden-Verl. , cop. 1992

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb356961987]
  • Froschkonzert

    Roman

    Description matérielle : 358 p.
    Édition : München ; Hamburg : A. Knaus , 1987

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34985200w]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Erich Loest (1926-2013)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Biographie Wikipedia

  • Erich Loest, né le 24 février 1926 à Mittweida et mort le 12 septembre 2013 à Leipzig (à 87 ans), est un écrivain et journaliste allemand. Considéré comme l'un des meilleurs chroniqueurs de la vie quotidienne sous la RDA, il est aussi connu pour être l'un des plus importants critiques du régime communiste. Il écrivit parfois sous les pseudonymes de Hans Walldorf, Bernd Diksen et Waldemar Naß.

Pages équivalentes