Oskar Lafontaine

Language :allemand
ISNI :ISNI 0000 0001 1082 8395

Occupations

Auteur du texte3 documents

  • Le coeur bat à gauche

    Material description : 349 p.
    Note : Note : La couv. porte en plus : "une mise en garde au vitriol lancée aux socialistes du monde entier"
    Edition : Paris : M. Lafon , 2000
    Traducteur : Josie Mély, Catherine Métais-Bührendt, Frank Straschitz

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb370939937]
  • Deutsche Wahrheiten

    die nationale und die soziale Frage

    Material description : 245 p.
    Edition : Hamburg : Hoffmann und Campe , 1990

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35414549n]
  • Die Gesellschaft der Zukunft

    Reformpolitik in einer veränderten Welt

    Material description : 1 vol. (27[2] p.)
    Note : Note : Bibliogr. p. 268-27[2]
    Edition : Hamburg : Hoffmann u. Campe , 1988

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb41188191s]

Préfacier2 documents

  • Widerstand lernen

    politische Gegenreden 1980-1983

    Material description : (1 vol.) 107 p.
    Note : Note : Contient un entretien de Günter Grass avec Fritz J. Raddatz, p. 15-21. Bibliogr. p. 107
    Edition : Darmstadt ; Neuwied : Luchterhand , 1984
    Auteur du texte : Günter Grass

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb348086822]
  • Willy Brandt kniefall in Warschau

    der Librettist, Philipp Kochheim, der Komponist, Gerhard Rosenfeld, der Regisseur, John Dew

    Material description : 120 p.-[8] p. de pl.
    Note : Note : Titre de jaquette : "Willy Brandt kniefall in Warshau : die Oper der Komponist die inszenierung"
    Edition : Berlin : Parthas , 1997

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37753095t]

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Deutsche Wahrheiten : die nationale und die soziale Frage / O. Lafontaine, 1990

Wikipedia Biography

  • Oskar Lafontaine est un homme politique allemand, né le 16 septembre 1943 à Sarrelouis, membre fondateur et ancien coprésident de Die Linke, auparavant adhérent du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) qu'il a présidé de 1995 à 1999.Il est élu maire de Sarrebruck en 1976, et président du SPD de Sarre en 1977. Il remporte la majorité relative aux élections régionales trois ans plus tard mais ne peut gouverner du fait du maintien de la coalition noire-jaune au pouvoir. Figure de la jeune génération du SPD, il s'oppose à la double décision de l'OTAN, et donc à Helmut Schmidt, puis s'impose aux régionales de 1985 avec la majorité absolue, après trente années de gouvernement du centre-droit.Il est proposé deux ans plus tard comme successeur à la présidence du SPD par Willy Brandt, une offre qu'il refuse avant de devenir responsable de la redéfinition du programme du parti, dont la nouvelle version, qui prône une introduction de l'écologie dans l'économie, sera présentée en décembre 1989. L'année suivante, après son éclatante victoire en Sarre avec 54 % des voix, il est désigné candidat social-démocrate à la chancellerie face à Helmut Kohl, et remet en cause les conditions de la réunification allemande. Au cours de la campagne, il est victime d'un attentat au couteau dont il réchappe de peu. Son mauvais score, à savoir 33 % des suffrages, le conduit à renoncer à entrer en politique fédérale pour l'instant.Il finit par prendre, en 1995, la présidence fédérale du SPD, mais doit s'effacer devant Gerhard Schröder pour la candidature à la chancellerie dans le cadre des élections fédérales de 1998. À la suite du scrutin, Schröder prend le pouvoir à la tête d'une coalition rouge-verte dans laquelle Lafontaine est ministre fédéral des Finances. Partisan d'une politique keynésienne, ses divergences de vue avec ses collègues de l'Union européenne et le chancelier le conduisent à la démission quatre mois et demi plus tard.Il finit par quitter le SPD en 2005, quelques mois avant les élections fédérales anticipées, pour prendre la direction de l'Alternative électorale travail et justice sociale, un parti regroupant les déçus de la sociale-démocratie, qui fusionne en 2007 avec les ex-communistes de RD pour devenir le parti Die Linke. Lafontaine est élu coprésident de ce dernier parti, en tandem avec Lothar Bisky. Au Bundestag, il copréside le groupe parlementaire aux côtés de Gregor Gysi.En 2009, il emmène la campagne du parti aux élections régionales de Sarre, où il se classe troisième avec 21 % des voix. Il est réélu peu après député fédéral mais renonce à ses fonctions au sein du groupe parlementaire. Il annonce en 2010 que, à la suite d'une opération d'un cancer de la prostate, il renoncera à la coprésidence du parti lors du congrès fédéral convoqué quelques mois plus tard. Il conserve toutefois la présidence du groupe de Die Linke au Landtag de Sarre mais quitte en revanche le Bundestag.

Closely matched pages