Mo zi (0468?-0376? av. J.C.): pseudonyme individuel

Pays :Chine
Langue :chinois
Sexe :masculin
Naissance :- 468
Mort :- 376
Note :
Philosophe et théoricien, vécut pendant les périodes des Printemps et Automness et des Royaumes combattants. - Fondateur du mohisme. - "Mo zi"est aussi le nom du texte philosophique compilées par mohists de la pensée de Mo zi
Domaines :Philosophie
Religion
Autres formes du nom :墨子 (0468?-0376? av. J.C.)
Mozi (0468?-0376? av. J.C.)
Mo tse (0468?-0376? av. J.C.)
Voir plus

Ses activités

Auteur du texte5 documents

  • Mo Tzu

    basic writings

    Description matérielle : VIII-140 p.
    Description : Note : Index
    Édition : New York : Columbia university press , cop. 1963
    Traducteur : Burton Watson

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb374688817]
  • Basic writings

    Description matérielle : 22 cm, [X-] 135 p
    Description : Note : Records of civilization, sources and studies. Department of history, Columbia University. 74. _ Columbia College program of translations from the Oriental classics. _ UNESCO collection of representative works, Chinese series. _ Index
    Édition : New York, London, Columbia university press , 1967
    Auteur du texte : Fei Han (0280?-0233? av. J.C.), Xun zi (0313?-0238? av. J.C.)
    Traducteur : Burton Watson

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35157937s]
  • Mozi

    basic writings

    Description matérielle : 1 vol. ([VII]-156 p.)
    Description : Note : Traduction anglaise d'un choix d'écrits de Mozi (479 ? av. J.-C.-390 ? av. J.-C.)
    Édition : New York : Columbia university press , cop. 2003
    Traducteur : Burton Watson

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb400557250]
  • Contenu dans : Readings in Mo Ti, chapters XXVI-XXVIII on " The Will of heaven "

    Mozi (Extr.).. - [1]

    Description matérielle : 241-Xp.
    Description : Note : Akademisk avhandling : Teologi : Lund : 1982. - Extr. de : " Mozi " en chinois, p. I-X, sivi de la trad. anglaise. - La couv. porte : " MO DI Tianzhilun ". - Bibliogr. p. 277-241
    Édition : Helsingborg : Plus ultra , 1982

    [catalogue]
  • The social teachings of Meh Tse

    Description matérielle : 184 p.
    Édition : Tokyo : Asiatic society of Japan , 1927

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb314790642]

Auteur présumé du texte1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Mo zi (0468?-0376? av. J.C.)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Ci hai, 1999 : forme retenue
  • Readings in Mo Ti... / by Gunnar Sjöholm, 1982
    Oeuvres choisies / Mozi, impr. 2008

Autres formes du nom

  • 墨子 (0468?-0376? av. J.C.)
  • Mozi (0468?-0376? av. J.C.)
  • Mo tse (0468?-0376? av. J.C.)
  • Motse (0468?-0376? av. J.C.)
  • Mo tseu (0468?-0376? av. J.C.)
  • Motseu (0468?-0376? av. J.C.)
  • Mo tzu (0468?-0376? av. J.C.)
  • Di Mo (0468?-0376? av. J.C.)
  • 翟 墨 (0468?-0376? av. J.C.)
  • 瞿 墨 (0468?-0376? av. J.C.)
  • Mo Di (0468?-0376? av. J.C.)
  • Modi (0468?-0376? av. J.C.)
  • Ti Mo (0468?-0376? av. J.C.)
  • Mo Ti (0468?-0376? av. J.C.)
  • Moti (0468?-0376? av. J.C.)
  • Maître Mo (0468?-0376? av. J.C.)
  • Micius (0468?-0376? av. J.C.)

Biographie Wikipedia

  • Mozi , appelé encore Mö-tseu ou Möti (chinois : 墨子 ; pinyin : mòzǐ ; Wade : Mo Tzu, latinisé Micius, littéralement « maître Mo »), de son vrai nom Mo Di (墨翟, mò dí), est un philosophe chinois qui vécut de 479 à 392 av. J.-C. pendant les périodes des Printemps et des Automnes et des Royaumes combattants.Ses écrits fournissent peu de renseignements sur le personnage bien que certaines anecdotes semblent laisser penser qu'il était originaire d'un milieu d'artisans. Cette extraction relativement modeste a conduit certains historiens marxistes à le considérer comme un penseur prolétarien en opposition aux penseurs confucéens liés à la noblesse.Il commencera par adhérer au confucianisme avant de s'en démarquer significativement et de créer sa propre école de pensée (moïsme) dont les thèses se révèleront être une remise en cause à la fois des enseignements confucianiste et taoïste. Loin de se borner à la seule recherche doctrinale, cette école va s'organiser au cours des IVe et IIIe siècles en un mouvement militaro-religieux, composé de redresseurs de torts et d'ardents défenseurs de la paix par la création de brigades initiées aux arts martiaux, ayant uniquement un but d'interposition. On peut aussi remarquer un antimilitarisme aigu dans son discours certainement lié à la situation de la Chine à ce moment de son histoire (Royaumes combattants).« Le plus glorieux des conquérants responsable de quantité de morts, n'est qu'un meurtrier incomparablement plus criminel que l'assassin d'un seul homme. »

Pages équivalentes