Hugh MacLennan (1907-1990)

Country :Canada
Language :anglais
Gender :masculin
Birth :Glace Bay, Nouvelle-Écosse, 20-03-1907
Death :Montréal, Québec, 07-11-1990
Note :Romancier et essayiste
Field :Littératures
Variants of the name :Hugh Mc Lennan (1907-1990)
Hugh McLennan (1907-1990)
Hugh Mac Lennan (1907-1990)
ISNI :ISNI 0000 0001 1067 4541

Occupations

Auteur du texte17 documents

Éditeur scientifique1 document

  • Mc Gill, the story of a university

    Material description : In-8° (24 cm), 136 p., ill., portr., pl. dont 1 en coul. [Acq. 3751-64]
    Edition : London : G. Allen and Unwin , 1960

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33085115z]

Documents about this author

Documents about the author Hugh MacLennan (1907-1990)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Return of the sphinx / Hugh MacLennan, 1967
  • Canadiana, 1995-03 : MacLennan, Hugh, 1907-1990
    Writers directory 1990-1992
    Laffont Bompiani, Auteurs : MacLennan, John Hugh

Variants of the name

  • Hugh Mc Lennan (1907-1990)
  • Hugh McLennan (1907-1990)
  • Hugh Mac Lennan (1907-1990)

Wikipedia Biography

  • Hugh MacLennan est un écrivain, professeur et journaliste québécois de langue anglaise, né à Glace Bay, Nouvelle-Écosse, le 20 mars 1907 et décédé le 7 novembre 1990. Après des études aux universités Dalhousie, Oxford et Princeton, il s'installe à Montréal où il enseigne la littérature anglaise au Lower Canada College et à l'université McGill.Romancier et essayiste, Hugh MacLennan a vu nombre de ses romans traduits en quatorze langues, dont le français. Son roman intitulé Two Solitudes a de plus été porté à l'écran. Le titre, qui décrit les relations conflictuelles entre anglophones et francophones du Québec, est passé dans la langue courante au Canada anglais pour décrire les tensions qui subsistent encore aujourd'hui entre les deux principales communautés qui composent le Canada. Il est un des premiers écrivains canadiens à considérer que des thèmes tirés de l'histoire et de la société canadienne peuvent avoir un intérêt universel. C'est ainsi qu'il choisit comme sujets de ses premiers romans l'explosion du port d'Halifax en 1917, ou encore les relations entre anglophones et francophones à Montréal. Il s'impose ainsi comme un des fondateurs du roman canadien, et un des premiers écrivains à être lus à l'extérieur des frontières du pays.Il a vu son apport à la littérature souligné par dix-neuf universités canadiennes qui lui ont remis des doctorats honorifiques.

Closely matched pages