Carl Schmitt (1888-1985)

Pays :Allemagne
Langue :allemand
Sexe :masculin
Naissance :Plettenberg (Allemagne), 11-07-1888
Mort :Plettenberg (Allemagne), 07-04-1985
Note :
Juriste et politologue, spécialiste de droit public international
Domaines :Droit
Autres formes du nom :Karl Schmitt (1888-1985)
Johannes Negelinus (1888-1985)

Ses activités

Auteur du texte114 documents2 documents numérisés

Auteur de l'envoi3 documents

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Carl Schmitt (1888-1985)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Hamlet oder Hekuba / Carl Schmitt, 1985
  • Ouvrages de reference : Kürschner, 1983
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.
    BN Cat. gén. suppl. [confondu avec un homonyme]
    BN Cat. gén. 1960-1969

Autres formes du nom

  • Karl Schmitt (1888-1985)
  • Johannes Negelinus (1888-1985)

Biographie Wikipedia

  • Carl Schmitt (11 juillet 1888 - 7 avril 1985) était un juriste (constitutionnaliste, théoricien et professeur de droit), un philosophe et un intellectuel allemand, se réclamant de confession catholique. Il s'engage dans le parti nazi dès 1933. Il est considéré par certains auteurs comme le juriste officiel du IIIe Reich du fait des rapprochements assez pertinents que l'on peut faire entre sa doctrine juridique du "Décisionnisme" et l'évolution institutionnelle de l'état du Reich sous le régime nazi.Ses principales œuvres sont : Théologie politique (1922), Théorie de la Constitution (1928), La notion du politique (1933), Le Léviathan dans la doctrine de l’État de Thomas Hobbes (1938), Le Nomos de la Terre (1950), Théorie du partisan (1963).Auteur d'une réflexion sur la nature de l'État et des constitutions, il considère, dans la filiation de la pensée de Jean Bodin, que la souveraineté étatique est absolue ou n'est pas. L'autonomie étatique, selon Schmitt, repose sur la possibilité de l'État de s'autoconserver, en dehors même de la norme juridique, par une action qui prouvera cette souveraineté.Les controverses liées à la pensée de Schmitt sont étroitement liées à cette vision absolutiste de la puissance étatique et son antilibéralisme, qui sont balancés par la posture de l'auteur dans ses engagements vers le « conservatisme libéral » ou le libéralisme conservateur.

Pages équivalentes