Bonaventure (saint)

Image non encore disponible
Langue :latin
Autres formes du nom :Bonaventura (saint) (latin)
Bonadventura
ISNI :ISNI 0000 0001 1774 1110

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Dieta salutis

    Description matérielle : 116-[36] f. (sign. a-t⁸)
    Description : Note : Contient deux autres traités : "Devota contemplatio seu meditatio de nativitate Domini Nostri Jesus Christi" et "Tractatus de Resurrectione hominis a peccato ad gratiam". - «Index Aureliensis», n° 121.760. - Ces trois traités ont été attribués à tort à saint Bonaventure : le premier, «Dieta salutis», est dû a Guillelmus de Lanicia ; le second, «Devota contemplatio seu meditatio de nativitate Domini nostri», est extrait d'un chapitre des «Meditationes vitae Christi», probablement de Johannes a Caulibus, cf. Wadding, «Scriptores Ordinis minorum». - Édition partagée entre Jean I Petit, Jean Barbier et Nicolas I Roussel ; suit l'édition donnée par Jean I Petit vers 1510. - Car. goth.
    Sources : Renouard, ICP, II, 510. - Renouard, Imprimeurs, III, 208 bis
    Édition : , 1513
    Imprimeur-libraire : Jean Barbier (14..-1515?), Nicolas Roussel (imprimeur, 14..-15..)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35284823w]
  • Dieta salutis

    Description : Note : Daté d'après l'état de la marque de Denis Roce (Renouard, "Marques", n° 1005). - Thulins antikvariat, Österbymo, cat. 243, n° 15. -
    Édition : (Parisius [ : Denis Roce , c. 1509-1510], impressus per magistrum Petrum le Dru) - XLI

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34829880k]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Dieta salutis / a beato bon[adventura] noviter emendatum ac parisius impressum, [1509-1510]
  • BN Réserve

Autres formes du nom

  • Bonaventura (saint) (latin)
  • Bonadventura

Biographie Wikipedia

  • Saint Bonaventure O.F.M., né à Bagnorea (actuelle Bagnoregio, près de Viterbe, Italie) en 1217-1218 ou 1221, sous le nom de Giovanni da Fidanza, mort à Lyon dans la nuit du 14 et 15 juillet 1274, prit le nom de Bonaventure lors de son entrée dans les ordres.Théologien, archevêque, cardinal, Docteur de l'Église (surnommé le « Docteur séraphique »), ministre général des franciscains, il est, à l'instar de Jean Duns Scot et Thomas d'Aquin, l'un des piliers de la théologie chrétienne au Moyen Âge. Canonisé en 1482, il reste connu sous le nom de saint Bonaventure.

Pages équivalentes