Lat Dior (souverain du Cayor, 1842-1886)

Image non encore disponible
Pays :Sénégal
Sexe :masculin
Naissance :Keur Amadou Yalla (Cayor), 1842
Mort :27-10-1886
Note :
État-civil : Lat Dior Ngoné Latyr Diop. - Damel (roi) du royaume du Cayor
Autres formes du nom :Lat Dior (1842-1886)
Lat Dior Diop (1842-1886)
ISNI :ISNI 0000 0000 2434 6795

Ses activités

Dédicataire1 document

  • Lat-Dior

    1975 - 1990

    Description matérielle : 1 disque compact (1 h 14 min 29 s)
    Édition : Frankfurt (Allemagne) : Popular African music , cop. 2002
    Éditeur commercial : Popular African music
    Groupe vocal et instrumental : Ouza & ses ouzettes

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb445242522]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Lat Dior (souverain du Cayor; 1842-1886)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Lat-Dior [Enregistrement sonore] : 1975 - 1990 / Ouza et ses Ouzettes, groupe voc.et instr.. - Frankfurt (Allemagne) : Popular African music, cop. 2002.
  • Ouvrages de reference : LCNA, 1987-1990
  • Catalogues de la BnF : LCNA, 1987-1990
    Wikipédia (2016-09-28)

Autres formes du nom

  • Lat Dior (1842-1886)
  • Lat Dior Diop (1842-1886)

Biographie Wikipedia

  • Lat Dior Ngoné Latyr Diop (1842-1886) est considéré comme un héros par la nation sénégalaise. au Sénégal. Ancien souverain (damel) du Cayor, d'abord thiédo, puis converti à l'islam sous l'influence de Maba Diakhou Bâ, selon l'histoire officielle, c'est l'une des grandes figures de la résistance à la pénétration coloniale française, au même titre que El Hadji Oumar Tall, Samory Touré, Mamadou Lamine Dramé, Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak Diouf (également connu comme Bour Sine Coumba Ndoffène Famak Diouf) et Alboury Ndiaye.Cependant, son épopée est marquée par diverses stratégies par rapport à d'autres résistants de son époque. En réalité, Lat Dior, apparenté à Maba Diakhou Bâ, n'est pas allé dans le Rip par hasard. Maba a étudié le Coran au village de Longhor Mbaye près de Thilmakha Mbackol, un des villages fondés par l'arrière grand-père de Lat Dior. Debo Souka, petite sœur de Ngoné Latyr, mère de Lat Dior, était la marraine du jeune talibé Maba Diakhou. Lat Dior est petit fils de Beurghet Sakhewar Fatma Thioub Diop, le premier de la famille des Diop à s'être converti à l'Islam. Sakhewar Fatma, abondonnant ses prérogatives de souverain du Gueth, province autonome du Cayor, s'était rendu à Coki pour être converti à l'Islam par Makhtar Ndoumbé Diop. Sakhewar Fatma est le père de Medoune Sokhna Niane, père de Sakhewar Sokhna Mbaye, père de Lat Dior. Les deux frères de Sakhewar Sokhna Mbaye se nomment Abdoulaye Sokhna Mbaye et Makhtar Ndoumbé Sokhna Mbaye. Abdoulaye Sokhna Mbaye Diop était maître coranique. Lat Dior, ainsi que son frère et bras droit Amadou Makhourédia sont bel et bien nés musulmans.Conscient des enjeux pour le royaume du Cayor, Lat Dior s'est farouchement opposé à la mise en place d'une liaison ferroviaire entre Dakar et Saint-Louis et à l'implantation de l'arachide. Après une série d'affrontements sanglants avec les troupes de Faidherbe et de Pinet-Laprade, mais aussi quelques alliances ponctuelles, il a mené un dernier combat sans espoir à Dekhele et y a laissé la vie le 27 octobre 1886.

Pages équivalentes