BnF
BnF

Gertrud von Le Fort (1876-1971)

Country :
Language :
Gender :
feminin
Birth :
Death :
Note :
Poétesse et romancière
Field :
Littératures
ISNI :

Occupations

Auteur du texte69 documents

Loading information

Auteur adapté7 documents

Loading information

Éditeur scientifique2 documents

  • The Christian faith

    [texts] based on lectures delivered at the University of Heidelberg in 1912 and 1913

    Material description : XLI-310 p.
    Edition : 1991 Minneapolis Fortress press
    Auteur du texte : Ernst Troeltsch (1865-1923)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37415684z]
  • Glaubenslehre

    Material description : XXXII-384 p.
    Edition : 1981 Aalen Scientia Verl.
    Auteur du texte : Ernst Troeltsch (1865-1923)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37635242p]
Loading information

Librettiste1 document

  • Sursum corda

    Hymnen an die Kirche

    Material description : 1 partition (123 p.) : couv. ill. en coul. ; 34 cm
    Note : Note : Texte en allemand et anglais. - Préface en allemand et anglais
    Edition : cop. 1929 Berlin A. Fürstner
    Ancien possesseur : Romain Rolland (1866-1944)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39759825k]
Loading information

Auteur du texte adapte (autre)1 document

Loading information

Auteur ou responsable intellectuel1 document

Loading information

Documents about this author

Documents about the author Gertrud von Le Fort (1876-1971)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Hymnes à l'Église / Gertrude von Le Fort, 1982
  • BN Cat. gén. suppl.
    BN Cat. gén. 1960-1969

Variant of the name

  • Gertrude von Le Fort (1876-1971)

Wikipedia Biography

  • Gertrud von Le Fort est un écrivain allemand, née le 11 octobre 1876 à Minden, décédée le 1er novembre 1971 à Oberstdorf. Fille d'officier prussien, d'une famille luthérienne (ne descendant pas d'une famille huguenote, contrairement à ce que son patronyme pourrait évoquer), elle étudie la théologie, l'histoire et la philosophie à l'université de Heidelberg puis de Berlin. Très impressionnée par Edith Stein dont elle était proche et par le pape Pie XII qu'elle rencontrera, elle se convertit au Catholicisme en 1925. Son œuvre littéraire est consacrée à la question de la foi et de la grâce. Son œuvre la plus féconde est sans doute la nouvelle La Dernière à l'Échafaud (Die Letzte am Schafott), publiée en 1931. Gertrud von Le Fort a pris pour base le récit La Relation du martyre des seize carmélites de Compiègne et a imaginé le personnage, très proche de sa propre sensibilité, de Blanche de la Force. Le nom même du personnage est comme un pseudonyme transparent de l'auteur : « de La Force » pour « von Le Fort ». Elle déclare à propos de cette jeune femme effrayée qui vit dans l'angoisse depuis l'enfance et devient religieuse pour lutter contre cette souffrance : « ... elle a reçu le souffle de la vie de mon esprit intérieur, et on ne peut la détacher de cette origine, qui est la sienne. Née dans l'horreur profonde d'une époque assombrie par les signes de la destinée, ce personnage m'est venu comme l'emblème d'une époque à l'agonie travaillant à sa propre ruine ». Georges Bernanos s'est inspiré de cette nouvelle pour écrire en 1948 le scénario d'un film qui ne sera pas réalisé en raison de la mort de l'auteur. Il est néanmoins adapté au théâtre par Jacques Hébertot en 1952 puis transformé en livret d'opéra par Francis Poulenc en 1959 sous le titre Dialogues des carmélites. En 1960, le père Bruckberger et Philippe Agostini portent enfin à l'écran le scénario original dans le film Le Dialogue des carmélites. En 1952, elle remporte le Gottfried-Keller-Preis décerné par la Fondation Martin Bodmer.

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014