BnF
BnF

Thomas Cochrane (1775-1860)

Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Londres, 14-12-1775
Death :
Londres, 31-10-1860
Note :
Amiral, 10e comte de Dundonald. - Après avoir quitté la "Navy" en 1814, il a pris part aux luttes d'indépendance en Amérique du sud et en Grèce
Variants of the name :
Thomas Cochrane Dundonald (comte de, 1775-1860)
Thomas Cochrane (comte de Dundonald, 1775-1860)
ISNI :

Occupations

Auteur du texte8 documents

  • The Autobiography of a seaman. By Thomas, tenth earl of Dundonald,... With a sequel relating his services in liberating the Spanish and Portuguese colonies in South America, in the war of the Greek independence, and with an account of his later life and scientific inventions. Edited by his grandson, Douglas, twelfth earl of Dundonald

    Material description : In-8° , XXXIII-575 p., portraits, plans et planches
    Edition : 1890 London R. Bentley

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30253671n]
  • Colección de historiadores i de documentos...

    Material description : 423 p.
    Edition : Santiago de Chile. - In-8° et in-4°
    Éditeur scientifique : Biblioteca nacional. Chili

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb319550516]
  • Correspondance entre deux philhellènes : le Dr Louis André Gosse et l'Amiral, lord Thomas Cochrane (1827-1828)

    Material description : 150 p.
    Edition : 1919 Paris-Genève Atar

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31251551d]
  • Manifiesto de las acusaciones que, a nombre del general San Martin, hicieron sus legados ante el gobierno de Chile contra el vice amirante lord Cochrane, y vindicacion de este dirigida al mismo San Martin

    Material description : In-4, 69 p.
    Edition : 1823 Lima impr. de J. A. Lopez

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30253673b]
  • Memorias de lord Cochrane

    Material description : 301 p.
    Note : Note : Biblioteca Ayacucho, 13
    Edition : (1915 ?) Madrid Editorial-America
    Préfacier : Alfonso Reyes (1889-1959)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31955041w]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Thomas Cochrane (1775-1860)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Documents by this author : Correspondance entre deux philhellènes : le Dr Louis André Gosse et l'Amiral, lord Thomas Cochrane (1827-1828), 1919
  • Ouvrages de reference : DNB
    GDEL
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Variants of the name

  • Thomas Cochrane Dundonald (comte de, 1775-1860)
  • Thomas Cochrane (comte de Dundonald, 1775-1860)

Wikipedia Biography

  • Thomas Cochrane, 10 comte de Dundonald, est un amiral et homme politique britannique, à la carrière émaillée de controverses. Il est le modèle de nombreux héros de romans sur la Royal Navy, parmi lesquels Horatio Hornblower, créé par C. S. Forester, et Jack Aubrey, personnage principal des romans de Patrick O'Brian et du film qui en a été tiré en 2003, Master and Commander : De l'autre côté du monde. Fils d'un comte écossais ruiné, Thomas Cochrane entra très jeune dans la marine britannique. Très doué, il monta rapidement en grade et s'illustra aussi bien comme navigateur que comme tacticien. Cependant, sa nature hautaine lui valut des difficultés. Son premier vrai commandement, en 1800-1801, sur le brick HMS Speedy, lui permit de capturer plus de cinquante navires ennemis en un peu plus d'un an, dont une frégate espagnole trois fois plus puissante, la Gamo. Il s'illustra ensuite en 1804-1806 avec la frégate HMS Pallas. Son navire endommagé, il s'engagea en politique, se présentant au parlement britannique sous l'étiquette « radical ». Élu, il tenta de s'attaquer à la corruption au Parlement et à l'Amirauté. Il retrouva très vite un commandement en Méditerranée, où il ravagea les côtes françaises et espagnoles, en 1807-1808, à bord de sa frégate HMS Imperieuse. En avril 1809, son utilisation des brûlots à la bataille de l'île d'Aix aurait pu être destructrice pour l'escadre française si son amiral avait réalisé sa part du plan. Cochrane ne réussit pas à le faire condamner en cour martiale. Il revint alors au parlement pour tenter de réformer le fonctionnement de l'Amirauté. Sa campagne porta ses fruits au cours des décennies qui suivirent. Mêlé à son insu à une fraude boursière organisée en 1814 par un de ses oncles, il fut chassé de la Navy et du Parlement, condamné à une amende et à la prison. Réélu alors qu'il était emprisonné, il tenta de poursuivre sa carrière politique mais souffrit de plus en plus d'attaques et de rumeurs. Il accepta alors la proposition que lui firent les « patriotes chiliens » d'organiser et commander leur marine. Arrivé à Valparaíso en novembre 1818, il reprit la guerre de côtes à laquelle il excellait. Ainsi, en février 1820, il attaqua et captura Valdivia. Il participa ensuite à l'expédition pour libérer le Pérou de 1820-1821. Il permit ainsi à José de San Martín d'en proclamer l'indépendance. À nouveau, comme au Royaume-Uni, sa personnalité se heurta à celles des hommes politiques. Il préféra partir plutôt que de prendre parti dans la guerre civile qui s'annonçait au Chili. Il se mit alors dix-huit mois au service de Pierre I et de la marine brésilienne. À l'automne 1825, alors qu'il était de retour en Grande-Bretagne, il fut contacté par la Grèce insurgée. Il se fit payer très cher son engagement. Il fut essentiel dans la construction et la livraison du premier navire de guerre à vapeur de Méditerranée, la Kartería, qui rendit de grands services à la Grèce. Après avoir supervisé les constructions des navires qu'il avait commandés pour la Grèce, il arriva dans ce pays en mars 1827. Sa réputation eut cependant plus d'efficacité que ses actions militaires. Il fut ainsi rendu responsable du désastre de Phalère. Il resta un peu plus d'un an en Grèce pour la quitter définitivement en décembre 1828. De retour au Royaume-Uni, il réussit à obtenir du nouveau roi Guillaume IV et du gouvernement whig son pardon et sa réintégration dans la Royal Navy le 2 mai 1832. Il se lança alors dans la recherche scientifique et son application à la marine, principalement à vapeur. Il ne servit plus que rarement à bord d'un navire. De son commandement de l'escadre des Antilles à la fin des années 1840, il ramena l'idée d'utiliser l'asphalte pour recouvrir les rues. Il mourut chez lui en 1860 et est enterré dans l'abbaye de Westminster.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014