François Viète (1540-1603)

Illustration de la page François Viète (1540-1603) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :Fontenay-le-Comte (Vendée), 1540
Mort :Paris, 13-12-1603
Note :
Mathématicien
Autres formes du nom :François Viette (1540-1603)
Franciscus Vieta (1540-1603)
Franciscus Vietaeus (1540-1603)
ISNI :ISNI 0000 0001 0913 5903

Ses activités

Auteur du texte49 documents12 documents numérisés

  • Ad angularium sectionum analyticen theoremata @

    Description matérielle : 48 p.
    Édition : Parisiis : O. de Varennes , 1615

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31575366s]
  • L'algèbre, Effections géométriques, & partie de l'Exégétique nombreuse de l'illustre F. Viète

    Description matérielle : [10]-236-[2] p.
    Description : Note : Dans l'"Advertissement au lecteur", Natalis Durret déclare avoir traduit littéralement "In artem analyticem isagoge" et "Effectionum geometricarum... recensio", et tiré la matière de l'"Exégétique nombreuse" d'une compilation des oeuvres de Viète avec le Traité de Thomas Harriot, "Artis analyticae praxis", dont un chapitre s'intitule "Exegetice numerosa"
    Édition : Paris : l'auteur , 1644
    Traducteur : Natalis Durret

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31575372q]
  • L'algèbre nouvelle

    Description matérielle : [30]-186-[2] p.
    Description : Note : Contient : "Introduction en l'art analytique", traduction de "In artem analyticem isagoge", et les 5 Livres des "Zététiques", traduction de "Zeteticorum libri quinque". - Précédé d'une introduction, signée "P. P. B.", soumettant à une sévère critique la traduction de l'"Isagoge"... par J.-L. de Vaulezard, publiée la même année sous le titre : "Introduction en l'art analytic", et cataloguée plus bas
    Édition : A Paris : chez Pierre Rocolet , 1630

    2 documents numérisés : Volume 1 - Volume 2
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb315753701]
  • Canon mathematicus seu ad triangula

    cum appendicibus

    [Reprod.]
    Description matérielle : 1 microfilm
    Description : Note : Date d'éd. du microfilm provenant d'un catalogue d'éditeur
    Édition : Cambridge (Mass.) : Omnisys , [ca 1990]

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37254835j]
  • Les cinq livres des Zététiques de François Viette

    Description matérielle : 219 p.
    Édition : Paris : J. Jacquin , 1630
    Traducteur : J.-L. Vaulézard (sieur de, 15..-16..)

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31575395c]

Éditeur scientifique1 document

  • Francisci Vietae Apollonius gallus, seu Exsuscitata Apollonii Pergaei @ geometria

    . Ad V. C. Adrianum Romanum Belgam

    Description matérielle : [2]-13 f.
    Description : Note : Restitution par François Viète du "Traité des contacts", un des ouvrages perdus d'Apollonius. - Suivi de deux appendices dus à F. Viète intitulés : "Appendicula de problematis quorum geometricam constructionem se nescire ait Regiomontanus" et "De problematis quorum factionem geometricam non tradunt astronomi, itaque infeliciter resolvunt". - Précédé d'une épître grecque anonyme à la louange de l'auteur
    Édition : Parisiis : excudebat D. Le Clerc , 1600
    Auteur du texte : Apollonius de Perga (0262?-0190? av. J.-C.)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30023740p]

Autre1 document

  • L'introduction en l'art analytic, ou nouvelle algèbre de François Viette, Ensemble les 5 livres des zetetiques du même auteur édité par le Sr de Vaulezard

    Description matérielle : In 8 °
    Édition : Paris , 1631

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb393150298]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur François Viète (1540-1603)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Oeuvres mathématiques / François Viète, 1991-
  • Ouvrages de reference : Berthelot
    François Viète : un mathématicien sous la Renaissance / sous la direction d'Évelyne Barbin et d'Anne Boyé, 2005
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autres formes du nom

  • François Viette (1540-1603)
  • Franciscus Vieta (1540-1603)
  • Franciscus Vietaeus (1540-1603)

Biographie Wikipedia

  • François Viète, ou François Viette, en latin Franciscus Vieta, est un mathématicien français, né à Fontenay-le-Comte (Vendée) en 1540 et mort à Paris le 23 février 1603.De famille bourgeoise et de formation juridique, il a été l'avocat de grandes familles protestantes, dont les Parthenay-l'Archevêque et les Rohan, avant de devenir conseiller, puis maître des requêtes au Parlement de Rennes, sous Charles IX, puis maître des requêtes ordinaires de l'hôtel du roi sous Henri III. Maître des requêtes et déchiffreur d'Henri IV, membre du conseil du roi, il mène, parallèlement à ces charges au service de l'État, une carrière de mathématicien « amateur » qui lui vaut l'estime des grands professionnels de son temps.Inspiré par Ramus, Gosselin et Jacques Peletier du Mans, il restaure la géométrie des anciens (Apollonius, Théon et Diophante) et prolonge les travaux d'Albategni, de Rheticus et de Regiomontanus sur les sinus et les triangles sphériques. La publication de son livre phare Isagoge Artem Analycitem ou Isagoge marque en 1591 le début de la révolution algébrique qui, poursuivie par Thomas Harriot, William Oughtred, Albert Girard et René Descartes, fondera les notations de l'algèbre contemporaine. Viète est le premier mathématicien à noter les paramètres d'une équation par des symboles. Il fonde ainsi l'algèbre nouvelle ou « logistique spécieuse », une version « homogène » de notre façon actuelle de mener les calculs symboliques. Écrivant en latin et connu de toute l'Europe, il formera quelques élèves, Nathanael Tarporley, Pierre puis Jacques Aleaume, Marino Ghetaldi, Jean de Beaugrand, Alexander Anderson, ainsi que des correspondants dont Lansberg de Meulabeecke, qui contribueront à sa renommée et prolongeront ses méthodes, les diffusant en Angleterre, en Hollande, en Italie et en Allemagne. Il finit par l'emporter sur quelques contradicteurs tels qu'Adriaan Van Roomen et Joseph Juste Scaliger. Une partie de ses travaux est consacrée à l'astronomie. Enfin, par ses travaux de déchiffreur, et singulièrement les dernières recommandations qu'il communiqua au duc de Rosny (alias Sully) quelques semaines avant sa mort, François Viète est l'un des premiers cryptologues à systématiser l'art de casser les codes.Sa logistique spécieuse, appréciée par Frans van Schooten, Pierre de Fermat, Huygens, et Newton, détermine la façon d'écrire les mathématiques jusqu'à ce que Descartes libère cette écriture de ses contraintes d'homogénéité. Des mathématiciens du XIXe siècle, Michel Chasles et Joseph Bertrand, redécouvriront sa figure et l'importance de ses travaux, notamment ceux qui préfiguraient l'invention du triangle sphérique polaire et celle des inversions.

Pages équivalentes