Gonzalo de Berceo (1195?-1264?)

Image non encore disponible
Pays :Espagne
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Naissance :1195
Mort :1264
Note :
Poète. - Bénédictin, moine de San Millán de la Cogolla, Rioja. - Premier poète castillan connu
Autre forme du nom :Gonzalo de Berceo (1195?-1264?)
ISNI :ISNI 0000 0001 1777 1598

Ses activités

Auteur du texte30 documents

  • Poème religieux dédié à la Vierge

  • Vie de saint versifiée, rédigée vers 1236

  • Poème à caractère hagiographique

  • Signos que aparecerán antes del juicio final

    Description matérielle : 308 p.-[2] p. de pl.
    Description : Note : Bibliogr. p. 118-120. Glossaire
    Édition : Madrid : Castalia , 1980

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35623521k]
  • The collected works of Gonzalo de Berceo in English translation

    Description matérielle : 1 vol. (XX-523 p.)
    Description : Note : Bibliogr. p. 503-504
    Édition : Tempe (Ariz.) : ACMRS , 2008
    Éditeur scientifique : Annette Grant Cash

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb413393640]

Auteur présumé du texte1 document1 document numérisé

  • Oeuvre composite dont la source est un texte grec du IIIe s. (?) attribué au Pseudo-Callisthène, traduit en latin par Julius Valerius

    Le texte du pseudo-Callisthène est à l'origine d'une version byzantine en vers de 1388, intitulée "Hī Rīmáda toû Megálou ̓Alexándrou" (Dit d'Alexandre le Grand), d'une version du début du XVIe s. (ms 445 du Monastère de la Transfiguration, Météores, lui-même copie d'une des 14 éditions vénitiennes), imprimée en 1529 à Venise par le lettré zantiote Dīmī́trios Zî̄nos, intitulée "Génnīsis, katorthṓmata kaì thánatos ̓Alexándrou toû Makedónos dià stíchou" (Naissance, exploits et mort d'Alexandre le Macédonien, en vers), et d'une version en prose de 1699 en grec populaire, intitulée "Hī Fylláda toû Megaléxandrou" (Feuillets d'Alexandre le Grand)

    Plusieurs versions anglaises dont "King Alisaunder" (8021 vers, XIVe s.) et une version écossaise de Gilbert Hay, "Buik of King Alexander the Conquerour" (20000 vers, XVe s.)

    La "Lettre d'Alexandre à Aristote", insérée dans l'une des versions, a aussi connu une diffusion indépendante

    Version bulgare du Xe ou XIe s., a donné naissance aux diverses versions slaves dont la plus connue l'"Alexandre serbe" (ms de la BN de Belgrade, détruit par un incendie en 1941)

    Version arabe, intitulée "Qiṣaẗ Ḏi al-Qarnayn", incomplète. - Ms : Bibl. Mamma Haïdara, Tombouctou

    Roman d'Alexandre avec Gonzalo de Berceo (1195?-1264?) comme auteur présumé du texte

Parolier1 document

Autre1 document

  • Ernesto Lunardi. Il Miracolo di Teofilo [El Milagro de Teofilo,] in Gonzalo de Berceo, spiriti e forme del Medioevo, studio critico, testo, traduzione, glossario e note

    Description matérielle : In-8° (22 cm), 244 p., couv. ill., errata. [Acq. 3094-59] =
    Description : Note : Quaderni del Cenobio. 9. - Contient le texte original
    Édition : Lugano : Edizione Cenobio , 1956

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb334882896]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Gonzalo de Berceo (1195?-1264?)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : La Vida de San Millán de la Cogolla / de Gonzalo de Berceo, 1967
  • Ouvrages de reference : GDEL : Gonzalo de Berceo
    IBEPI, 1988 : Berceo (Gonzalo de) ; donne comme dates biographiques 1198?-1260 ou 1264
    Sainz de Robles : Berceo (Gonzalo de) ; donne comme dates biographiques 1198?-1274?
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Berceo (Gonzalo de)
    BN Cat. gén. suppl. : Berceo (Gonzalo de) et Gonzalo de Berceo
    BN Cat. gén. 1960-1969 : Berceo (Gonzalo de) et Gonzalo de Berceo

Autre forme du nom

  • Gonzalo de Berceo (1195?-1264?)

Biographie Wikipedia

  • Gonzalo de Berceo est un homme d’Église et poète castillan du XIIIe siècle, auteur d’une douzaine de recueils d’inspiration religieuse. Admis comme étant le premier poète identifié en langue espagnole, sa vie nous est toutefois mal connue, en dépit de l’importance de ses compositions.

Pages équivalentes