BnF
BnF

Franz Josef Strauss (1915-1988)

Country :
Language :
Birth :
Death :
03-10-1988
Note :
Homme politique allemand. - Plusieurs fois ministre. - A participé à la formation de la Christlich-Soziale Union (CSU) et en a été élu président en 1961 puis en 1967. - A été nommé président du gouvernement bavarois en 1978
ISNI :

Occupations

Auteur du texte4 documents

  • Die Erinnerungen

    Material description : 575 p.
    Edition : 1989 Berlin W.J. Siedler

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35062358x]
  • The Grand design

    a European solution to German reunification

    Material description : 105 p.
    Edition : cop. 1965 London Weidenfeld and Nicolson

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35322394g]
  • Mémoires

    Material description : 756 p.-[16] p. de pl.
    Note : Note : Index
    Edition : 1991 Paris Critérion
    Préfacier : François-Georges Dreyfus (1928-2011)
    Éditeur scientifique : Philippe Régerat

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb354827611]
  • Verantwortung vor der Geschichte

    Beiträge zur deutschen und internationalen Politik 1978-1985

    Material description : 536 p.
    Note : Note : Index
    Edition : cop. 1985 Percha am Starnberger See, [BRD] R. S. Schulz

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34918429f]
Loading information

Voix parlée2 documents

  • Hilfe ! Mein Geld ist weg !

    Songs zur aktuellen Lage der knappen Kassen

    Material description : 1 disque compact
    Edition : P 2008 Hambergen (Allemagne) Bear family

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb43618011q]
  • Politparade

    Material description : 4 disques compacts ( 1 h 20 min 04 s, 1 h 19 min 01 s, 1 h 12 min 05 s, 55 min 05 s)
    Edition : P 1996 Hambergen (Allemagne) Bear family records
    Voix parlée : Ludwig Erhard (1897-1977)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40020469z]
Loading information

Éditeur scientifique1 document

  • Friedens-und Kriegserlebnisse einer Generation

    ein Kapitel Weltgeschichte aus der Sicht der Panzerjäger-Abteilung 38 (SF) in der ehemaligen 2. (Wiener) Panzerdivision

    2 wesentlich erweiterte. Aufl
    Material description : 426 p. _ [58] p. de pl.
    Note : Note : Bibliogr. p. 424
    Edition : 1977 Neckargmünd K. Vowinckel

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35257515j]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Franz Josef Strauss (1915-1988)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Die Erinnerungen / Franz Josef Strauss, 1989

Wikipedia Biography

  • Franz Josef Strauß, né le 6 septembre 1915 à Munich et décédé le 3 octobre 1988 à Ratisbonne, était un homme politique allemand membre de l'Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU). Proche des nazis dans sa jeunesse, durant la Seconde Guerre mondiale il servit dans l'artillerie et plus particulièrement la défense anti-aérienne. De simple soldat il progressa jusqu'à devenir officier politique (Nationalsozialistischer Führungsoffizier), c'est-à-dire officier principal chargé de maintenir l'idéologie du parti au pouvoir dans la troupe. En 1946 il a participe à la fondation de la CSU, dont il défend le caractère multi-confessionnel et fédéraliste, par opposition aux monarchistes. En 1948, il est nommé secrétaire général de la formation par Josef Müller et entre au Bundestag un an plus tard. Grâce à son charisme et son éloquence, il devient rapidement une incontournable figure de la CSU, dont il est élu président en 1961. Institutionnellement, sa carrière de premier plan débute en 1953, quand Konrad Adenauer le nomme comme l'un de ses quatre ministres fédéraux sans portefeuille dans sa coalition noire-jaune. Il prend deux ans plus tard la tête du ministère fédéral des Questions nucléaires, nouvellement créé, avant d'être choisi en 1956 comme ministre fédéral de la Défense, un poste où il s'illustre par sa volonté de doter l'armée fédérale, dont il assure la mise en place, de l'arme nucléaire ainsi que par une importante controverse qui deviendra l'affaire du Spiegel, qui le conduira à la démission et à une mésentente réciproque et durable avec les libéraux du FDP. En 1966, il est désigné ministre fédéral des Finances de la grande coalition que constitue le nouveau chancelier chrétien-démocrate Kurt Georg Kiesinger avec les sociaux-démocrates de Willy Brandt. Son duo avec le ministre fédéral de l'Économie Karl Schiller est considéré comme le principal responsable des réussites économiques du gouvernement. Il quitte le pouvoir en 1969, à la suite de la formation d'une coalition sociale-libérale par Brandt, à laquelle il s'opposera farouchement au sujet de la politique de dialogue avec l'Allemagne de l'Est. Il est investi, en 1978, ministre-président (de) de Bavière, puis candidat à la chancellerie de l'union CDU/CSU en 1980, au détriment d'Ernst Albrecht. Il mène une campagne très dure contre Helmut Schmidt, mais ses orientations conservatrices et profondément antisocialistes cristallisent les électorats social-démocrate et libéral, ce qui conduit à une nette défaite des conservateurs. En 1982, il décide de ne pas entrer dans le premier gouvernement d'Helmut Kohl, formé après un renversement d'alliance des libéraux, auxquels il reste opposé. Il entreprend peu après un véritable retournement politique en décidant de faire accorder un prêt au régime est-allemand par la banque publique régionale. Candidat à sa succession aux régionales de 1982 et 1986, il conserve à chaque fois la majorité absolue conquise par la CSU au Landtag de Bavière en 1962. Surnommé « le taureau de Bavière », il meurt en 1988 des suites d'une crise cardiaque.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014