Sergij (patriarche de Moscou et de toute la Russie, 1867-1944): nom en religion

Image non encore disponible
Pays :Russie (Fédération)
Langue :russe
Sexe :masculin
Naissance :11-01-1867
Mort :15-05-1944
Autres formes du nom :Сергий (patriarche de Moscou et de toute la Russie, 1867-1944) (russe)
Serge (patriarche de Moscou et de toute la Russie, 1867-1944) (français)
Ivan Nikolaevič Stragorodskij (1867-1944) (russe)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1074 6920

Ses activités

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : Saint Séraphim

    Hymne acathiste à la très sainte Mère de Dieu.... - [2]

    Description matérielle : 254 p.-[32] p. de pl.
    Description : Note : Contient l'"Hymne acathiste" de Serge, métropolite de Moscou, trad. du slavon, et un fragment inédit des "Récits d'un pèlerin russe", fragment remanié par Théophane le Reclus. - Bibliogr. p. 243. Index
    Édition : Bégrolles-en-Mauges : Abbaye de Bellefontaine , 1987

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Sergij (patriarche de Moscou et de toute la Russie; 1867-1944)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Saint Seraphim, Sarov et Divéyevo / Vs. Rochcau, 1987
  • BnF Service russe, 2013-07-16

Autres formes du nom

  • Сергий (patriarche de Moscou et de toute la Russie, 1867-1944) (russe)
  • Serge (patriarche de Moscou et de toute la Russie, 1867-1944) (français)
  • Ivan Nikolaevič Stragorodskij (1867-1944) (russe)
  • Иван Николаевич Страгородский (1867-1944) (russe)
  • Ivan Nikolaevitch Stragorodski (1867-1944)

Biographie Wikipedia

  • Serge (en russe : Сергий, né Ivan Nikolaïevitch Stragorodski, en russe : Иван Николаевич Страгородский, le 11 janvier 1867, Arzamas - mort le 15 mai 1944, Moscou) fut primat de l'Église orthodoxe russe de 1927 à 1945, d'abord de facto comme locum tenens entre 1925 et 1943, puis comme Patriarche de Moscou et de toute la Russie du 8 septembre 1943 à sa mort. Le mot sergianisme fait allusion à la soumission difficile du patriarcat face à l'État soviétique.

Pages équivalentes