Scipion Gonzague (1542-1593)

Pays :Italie
Langue :italien
Sexe :masculin
Naissance :Mantoue, Italie, 11-11-1542
Mort :San Martino, Italie, 11-01-1593
Note :
A aussi écrit en latin
Prince, patriarche de Jérusalem, cardinal. - Humaniste, fonda à Padoue l' Académie des Eterei. - Le Tasse fut l'un de ses protégés
Autres formes du nom :Scipione Gonzaga (1542-1593) (italien)
Scipio Gonzaga (1542-1593)
ISNI :ISNI 0000 0000 8145 7061

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Autobiografia

    Description matérielle : XXXIII-214 p.
    Description : Note : Contient les "Commentarii" de S. Gonzague, trad. italienne suivie de la reprod. en fac-sim. de l'éd. latine originale. - Index
    Édition : Modena : Panini , 1987
    Éditeur scientifique : Dante Della Terza

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34945748f]
  • Scipionis Gonzagae cardinalis Commentariorum rerum suarum libri tres, accessit liber quartus @ , auctore Josepho Marotto, quos Aloisius Valentius Gonzaga card. primus edidit...

    Description matérielle : In-4° , pièces limin., 431 p., front. et portrait gravés
    Édition : Romae : apud Salomonium , 1791

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30522392f]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Autobiografia / Scipione Gonzaga, 1987
  • Ouvrages de reference : Encicl. italiana
    GDEL
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autres formes du nom

  • Scipione Gonzaga (1542-1593) (italien)
  • Scipio Gonzaga (1542-1593)

Biographie Wikipedia

  • Scipione Gonzaga (né à San Martino, près de Mantoue en Lombardie, alors capitale du duché de Mantoue, le 11 novembre 1542, et mort à Rome le 6 janvier 1566) est un cardinal italien du XVIe siècle. Autres cardinaux de la famille sont Francesco Gonzaga (1461), Sigismondo Gonzaga (1505), Ercole Gonzaga (1527), Pirro Gonzaga (1527), Francesco II Gonzaga (1561), Giovanni Vincenzo Gonzaga (1578), Ferdinando Gonzaga (1607) et Vincenzo Gonzaga (1615).

Pages équivalentes