Matéo Maximoff (1917-1999)

Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :17-01-1917
Mort :11-1999
Note :
Romancier tsigane
ISNI :ISNI 0000 0000 7101 8807

Ses activités

Auteur du texte7 documents

  • Les anges du destin

    Description matérielle : 11 p.-[16] f. de pl.
    Édition : Trézélan : Filigranes éd. , 1996
    Illustrateur : Claude Carret, Marie-José Carret

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35840145h]
  • La Poupée de Mameliga

    le livre de la peur, nouvelles

    Description matérielle : 193 p.
    Édition : Romainville : M. Maximoff , 1986

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34967593m]
  • Mateo Maximoff. Le Prix de la liberté

    Édition : Paris, Flammarion ; (Doullens, impr. de Sévin-Dessaint) , 1955. In-16, 285 p. 550 fr. [D. L. 4476-55] -XcR-

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32434276q]
  • Le prix de la liberté

    roman

    Description matérielle : 305 p.
    Édition : Châteauneuf-les-Martigues : Wallâda , 1996

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35829456r]
  • Mateo Maximoff. Savina

    Édition : Paris, Flammarion ; (Doullens, impr. de Sévin-Doussaint) , 1956. In-16 (19 cm), 235 p. 525 fr. [D. L. 1398-57] -XcR-

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb324342772]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Savina / M. Maximoff, 1986
  • Libération, 1999-11-26

Biographie Wikipedia

  • Matéo Maximoff (né le 17 janvier 1917 à Barcelone et décédé le 24 novembre 1999 à Montreuil) est un écrivain rom.Maximoff est le premier et l’un des plus prolixes romanciers roms avec une douzaine de romans. Il est aussi (avec Menyhért Lakatos de Hongrie) le plus traduit.Pendant sa vie, il est également grand voyageur et traducteur du Nouveau Testament et des Psaumes dans le parler kelderaś de la langue romani.La plupart de ses œuvres s'inspirent de faits réels ou colportés par la mémoire traditionnelle. Son premier ouvrage est aussi le plus connu Les Ursitory (nom roumain de fées comparables aux Parques); la rédaction en remonte à son incarcération, à l'âge de 21 ans, à la suite d'un fait divers dramatique en Auvergne. Une série de contes à faire peur (Darane paramisǎ) a été refondue dans le roman La poupée de Mamaliga. Son ouvrage le plus puissant est toutefois Le prix de la liberté, narrant la révolte des esclaves roms netoţi dans ces principautés roumaines qui avaient réduit, cinq siècles durant, les Roms au statut de bétail bipède.Il a écrit occasionnellement de la poésie, où se reflète la condition très dure de la plupart des Roms autour de lui. Bien que publié avant tout en langue française (et traduit dans plus d'une dizaine d'autres), il avait souvent gardé une version romani de ses principaux écrits. Il fut aussi photographe de talent pendant près d'un demi-siècle.

Pages équivalentes