Johann Wilhelm Ritter (1776-1810)

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Fragments posthumes tirés des papiers d'un jeune physicien

    vade-mecum à l'usage des amis de la nature

    Description matérielle : 293 p.
    Description : Note : Trad. de l'éd. de J. W. Ritter, Heidelberg, 1810
    Édition : Charento : Éd. Premières pierres , 2001
    Traducteur : Claude Maillard (1928-2013)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb38939183m]
  • Key texts of Johann Wilhelm Ritter (1776-1810) on the science and art of nature

    Description matérielle : 1 vol. (XIV-713 p.)
    Description : Note : Texte en allemand avec sa traduction en anglais. - Bibliogr. p. 691-695
    Édition : Leiden : Brill , 2010
    Auteur du texte : Jocelyn Holland
    Traducteur : Jocelyn Holland

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb422095715]
  • Der Physiker des Romantikerkreises Johann Wilhelm Ritter in seinen Briefen an den Verleger Carl Friedrich Ernst Frommann

    Description matérielle : 172 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 164-168. Index
    Édition : Weimar : H. Böhlaus Nachfolger , 1988
    Auteur du texte : Carl Friedrich Ernst Frommann
    Éditeur scientifique : Klaus Richter (1936-2001)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36628748h]

Directeur de publication1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Johann Wilhelm Ritter (1776-1810)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Der Physiker des Romantikerkreises Johann Wilhelm Ritter in seinen Briefen an den Verleger Carl Friedrich Ernst Frommann / hrsg. von Klaus Richter, 1988

Biographie Wikipedia

  • Johann Wilhelm Ritter (16 décembre 1776 - 23 janvier 1810) fut un physicien et philosophe allemand.Né à Samitz en Silésie, il étudia la médecine à Iéna, et fit de belles expériences galvaniques, qui, en 1804, lui ouvrirent les portes de l'Académie de Munich. Il fit d'importantes découvertes sur l'électrochimie et la lumière ultraviolette. On lui attribue la découverte du rayonnement ultraviolet du spectre électromagnétique (« rayons chimiques »), et la pile électrique sèche.On a de lui :Preuve que l'action de la vie est toujours accompagnée de galvanisme, Weimar, 1798Contribution à la connaissance plus particulière du galvanisme, 1801-1802; Mémoires physico-chimiques, 1806Fragments posthumes tirés des papiers d'un jeune physicien, traduit de l'allemand par Claude Maillard, Premières Pierres, 2001. (Titre original : Fragmente aus dem Nachlasse eines jungen Physikers, Heidelberg, 1810.)

Pages équivalentes