BnF
BnF

William Heberden (1710-1801)

Country :
Language :
Birth :
08-1710
Death :
17-05-1810
Note :
Médecin
Field :
Savoir et érudition. Musées
ISNI :

Occupations

Éditeur scientifique1 document

  • A Collection of the yearly bills of mortality, from 1657 to 1758 inclusive

    Material description : 15-[237]-151 p., [7] f. de pl. dont 2 dépl. (tableaux)
    Note : Note : Éd. par Thomas Birch, d'après Cushing et l'ESTC; par William Heberden, d'après Halkett & Laing Sources : CG, LXIX, 690-691. - Cushing, W. Anonyms. - ESTC. - Halkett & Laing (2nd ed.)
    Imprimeur-libraire : Andrew Millar (1707-1768)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30584510j]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author William Heberden (1710-1801)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • A Collection of the yearly bills of mortality, from 1657 to 1758 inclusive...; éd. par l'auteur, 1759

Wikipedia Biography

  • William Heberden, médecin anglais né à Londres à qui l'on doit la première description clinique de l'angine de poitrine en 1768. Il débuta son éducation à la St Saviour's Grammar School de Southwark, Londres puis fut envoyé au St John's College (un des 31 collèges de l'Université de Cambridge) en 1724, il reçut son diplome de docteur en médecine en 1739. Il commença par exercer à Cambridge pendant une dizaine d'années, puis à Londres à partir de 1748. En 1761, il fut nommé à la cour du roi Georges III en tant que médecin personnel de la reine. Il fut élu au Royal College of Physicians de Londres en 1746, à la Royal Society en 1749 et à la société royale de médecine de Paris en 1778. Heberden est considéré comme l'un des plus éminent médecin anglais du dix-huitième siècle. Il avait pris l'habitude de consigner le contexte et les symptômes de ses patients pour essayer plus tard d'en tirer des conclusions plus génerales. Sa plus importante contribution est la première description clinique de l'angine de poitrine. Il a également donné son nom a une variété de nodule rencontrée dans les ostéoarthrites, les nodules d'Heberden qui sont situés au niveau des dernières articulations phalangiennes. Il s'est marié deux fois, la première fois en 1752 avec Elizabeth Martin qui lui donnera un fils, Thomas, la seconde fois avec Mary Wollaston, après le décès de sa première femme en 1754, avec laquelle il aura huit enfants dont seuls deux survivront, un fils William et une fille Mary.

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014