Ricardo Flores Magón (1873-1922)

Country :Mexique
Language :espagnol; castillan
Birth :16-09-1873
Death :21-10-1922
Note :
A écrit aussi en anglais
Anarchiste. - Mort au pénitencier fédéral de Leavenworth, Kan., États-Unis
Variant of the name :Ricardo Flores Magón
ISNI :ISNI 0000 0000 8098 4142

Occupations

Auteur du texte12 documents

  • Propos d'un agitateur

    Material description : 61 p.
    Edition : Paris : les Archives de l'avenir , 1993
    Traducteur : Miguel Velazquez

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36665426g]
  • Artículos políticos

    Material description : 4 vol.
    Edition : México : Antorcha , 1981-1986

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36633944p]
  • Epistolario revolucionario e íntimo

    Material description : 243 p.
    Edition : México : Antorcha , 1983

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36633946c]
  • Obra literaria

    Cuentos, relatos, teatro

    Material description : 1 vol. (242 p.)
    Note : Note : Notes bibligr.
    Edition : Mexico : CONACULTA , 2009
    Préfacier : Elisa Ramírez Castañeda
    Éditeur scientifique : Jacinto Barrera Bassols

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42098568j]
  • Obras completas

    Edition : Mexico : CONACULTA , [200.]-

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42282088g]

Documents about this author

Documents about the author Ricardo Flores Magón (1873-1922)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

Voir aussi

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • Epistolario revolucionario e íntimo / R. Flores Magón, 1983

Variant of the name

  • Ricardo Flores Magón

Wikipedia Biography

  • Ricardo Flores Magón, né le 16 septembre 1873 à San Antonio Eloxochitlán (État d'Oaxaca) et mort le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis), est un réformateur du Mexique et anarchiste, considéré comme l'un des précurseurs intellectuels de la Révolution mexicaine.Il est à l'origine du mouvement le plus radical de la Révolution mexicaine, le magonisme. A la tête du Parti libéral mexicain (PLM), il est l'un de l'opposition au régime de Porfirio Díaz. Durant son exil aux États-Unis, où il fuit la répression, il manifeste son adhésion à l'idéal libertaire. Ennemi acharné de l'Autorité, du capitalisme et de l'Église, il consacre sa vie à la lutte contre ce qu'il pense être l'oppression du peuple mexicain et, par extension, de l'humanité dans son ensemble.En 1900, il fonde avec ses frères Enrique et Jesús, le journal Regeneración.En juillet 1906, il s'exile aux États-Unis, il participe à la création du Parti libéral mexicain.En janvier 1911, il organise l'invasion de la Basse-Californie, dans l'objectif d'en faire une république socialiste libertaire indépendante du Mexique et des États-Unis.Le 16 mars 1918, il publie, un manifeste contre la guerre. Inculpé pour « défaitisme », accusé de saboter l'effort de guerre des États-Unis engagés dans la Première Guerre mondiale, il est condamné à 20 ans de bagne.Incarcéré et gravement malade, il meurt le 21 novembre 1922, « dans des conditions suspectes ».Sa dépouille mortelle repose à Mexico, à la Rotonda de los Hombres Ilustres, équivalent du Panthéon français.

Closely matched pages