John George Diefenbaker (1895-1979)

Image non encore disponible
Naissance :1895
Mort :1979
Note :
Premier ministre canadien de 1957 à 1963
ISNI :ISNI 0000 0000 8092 8028

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur John George Diefenbaker (1895-1979)

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Truhart

Biographie Wikipedia

  • John George Diefenbaker (18 septembre 1895 - 16 août 1979) fut le 13e premier ministre du Canada du 21 juin 1957 au 22 avril 1963 et le seul du Parti progressiste-conservateur (PC) entre 1930 et 1979.Diefenbaker est né dans le Sud-ouest de l'Ontario en 1895. En 1903, sa famille s'installa dans la portion des Territoires du Nord-Ouest qui devint la province du Saskatchewan en 1905. Il grandit dans la province et s'intéressa à la politique dès son enfance. Il participa brièvement à la Première Guerre mondiale avant de devenir avocat. Il se présenta sans succès à plusieurs élections tout au long des années 1920 et 1930 jusqu'à devenir député de la Saskatchewan à la Chambre des communes en 1940.À la Chambre, Diefenbaker chercha à plusieurs reprises à devenir chef du PC ; lorsqu'il y parvint en 1956, il le resta pendant onze ans. En 1957, il mena le parti à sa première victoire électorale en 27 années et un an plus tard, il organisa une élection anticipée qui lui offrit une très large majorité. Diefenbaker nomma la première femme à un poste ministériel ainsi que le premier Amérindien (en) au Sénat. Au cours de ses six années au poste de premier ministre, l'administration Diefenbaker adopta la déclaration canadienne des droits et accorda le droit de vote et aux Amérindiens. En politique étrangère, Diefenbaker adopta une ligne dure contre l'apartheid en Union d'Afrique du Sud qui aida à son exclusion du Commonwealth of Nations mais l'annulation du programme Avro CF-105 Arrow et son indécision sur le déploiement de missiles CIM-10 Bomarc américains entraîna la chute de son gouvernement.Les luttes internes au sein du parti furent apaisées par les succès électoraux de Diefenbaker mais elles émergèrent à nouveau après la perte du pouvoir en 1963. Ses opposants forcèrent l'organisation d'une élection interne en 1967 et Diefenbaker fut battu par Robert Stanfield. Il resta député jusqu'à sa mort en 1979.

Pages équivalentes