Gary Sick

Pays :États-Unis
Langue :anglais
Note :
Ancien officier de marine, US Navy. - Membre du Conseil national de sécurité des Etats-Unis pendant la présidence de Gerald Ford, de Jimmy Carter et de Ronald Reagan
ISNI :ISNI 0000 0001 1580 3242

Ses activités

Éditeur scientifique2 documents

  • Iran, Iraq, and the legacies of war

    Description matérielle : 1 vol. (224 p.)
    Description : Note : Notes bibliogr.
    Édition : Basingstoke : Palgrave Macmillan , 2004
    Éditeur scientifique : Lawrence G. Potter

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb399925497]
  • The Persian gulf at the millennium

    essays in politics, economy, security, and religion

    Description matérielle : 356 p.
    Description : Note : Notes bibliogr. Index
    Édition : New York : St. Martin's press , 1997
    Éditeur scientifique : Lawrence G. Potter

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37551693z]

Auteur du texte1 document

  • All fall down

    America's fateful encounter with Iran

    Description matérielle : XIII-366 p.
    Édition : London : I.B. Tauris , 1985

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb350162488]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

  • L'atelier de data.bnf.fr vous propose un espace expérimental, pour découvrir ses données. Frises chronologiques, cartes, galeries d'images vous conduisent vers les ressources de la BnF.

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • October surprise : America's hostages in Iran and the election of Ronald Reagan / Gary Sick, 1991

Biographie Wikipedia

  • Gary G. Sick (né en 1935) est un analyste américain de la politique au Moyen-Orient, spécialisé sur l'Iran. Sick a été membre du Conseil de sécurité nationale sous trois présidents différents, Gerald Ford, Jimmy Carter et Ronald Reagan. Il a écrit trois livres, étant devenu célèbre pour La Surprise d'Octobre, dans lequel il affirme que Téhéran a passé un accord avec Reagan pour retardé la libération des otages américains détenus à Téhéran, afin de favoriser son élection.

Pages équivalentes