Jean sans Peur (duc de Bourgogne, 1371-1419)

Illustration de la page Jean sans Peur (duc de Bourgogne, 1371-1419) provenant de Wikipedia
Sexe :masculin
Naissance :1371
Mort :1419
ISNI :ISNI 0000 0000 6128 5581

Ses activités

Ancien possesseur1 document1 document numérisé

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Jean sans Peur (duc de Bourgogne; 1371-1419)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • GDEL

Biographie Wikipedia

  • Jean Ier de Bourgogne, dit « Jean sans Peur », duc de Bourgogne, comte de Flandre, d'Artois et de Charolais, comte palatin de Bourgogne, seigneur de Mâcon, Chalon et autres lieux (° 28 mai 1371 à Dijon - † 10 septembre 1419 à Montereau-Fault-Yonne) était un prince français de la maison capétienne de Valois. Il consolida les bases de ce qui deviendra l'État bourguignon, continuant ainsi la politique que son père Philippe II de Bourgogne avait initiée. Il ne bénéficia cependant pas du rôle de premier plan que jouait celui-ci, oncle du roi, au Conseil royal, n’étant plus que le cousin du roi Charles VI, lequel connaissait depuis 1392 des crises de folie intermittentes. La cour de celui-ci devint alors le lieu de toutes les intrigues entre les Princes. Parce qu’il avait besoin des finances royales pour développer sa principauté et que ses intérêts se heurtèrent à ceux du frère du roi, Louis d’Orléans, Jean sans Peur fit assassiner ce rival en 1407. En commanditant le meurtre de son cousin, le duc de Bourgogne entraîna la France dans la guerre civile entre les factions bourguignonne et armagnac (celle-ci cherchant à venger Orléans), qui se disputèrent alors la capitale et la régence. Ces troubles, conjugués avec ses tractations menées avec l’Angleterre d’Henri V, contribuèrent à relancer la guerre de Cent Ans. Cependant, Jean sans Peur fut assassiné à son tour en 1419, alors qu’il tentait une énième réconciliation avec les Armagnacs pour tenter finalement de parer au péril anglais.

Pages équivalentes