BnF
BnF

Iolo Morganwg (1747-1826): pseudonyme individuel

Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Death :
Note :
Traduit du gallois en anglais
Nom de barde de Edward Williams
Variants of the name :
Edward Williams (1747-1826)
Iolo Morganwg (1747-1826)
ISNI :

Occupations

Éditeur scientifique2 documents

  • Collection de maximes et proverbes présentés comme étant de saint Cadoc, prétendument recueillis par Tomas ab Ieuan, entre 1670 et 1685. En réalité, supercherie littéraire de Iolo Morganwg, début du XIXe s. Texte composé à partir de fragments anonymes tirés de divers manuscrits, arrangés et adaptés, augmentés de textes écrits par Iolo Morganwg lui-même. - Publié dans le tome 3 de "Myyvyrian Archaiology of Wales", 1801. Des extraits traduits en français en furent publiés dans la "Revue celtique" de 1878

    Ddoethineb Catwg Ddoeth : Iolo Morganwg (1747-1826) as éditeur scientifique

  • An Triadou

    Material description : 46 p.
    Note : Note : Trad. en breton par Yann ar Fusteg et Kaledvoulcʹh, en anglais par Iolo Morganwg et en français par Adolphe Pictet
    Edition : 1987 Brasparts Beltan
    Traducteur : Yann Ar Fusteg (1855-1910), Yves Berthou (1861-1933), Adolphe Pictet (1799-1875)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35090489m]
Loading information

Traducteur1 document

  • Contenu dans : Songs of freedom, compiled, arranged and edited by Archibald T. Davison, Katherine K. Davis, Frederic W. Kempf. [Chansons, chansons patriotiques, folkloriques, chants nationaux à 1, 2, 4 v. avec et sans acc.]

    Under the yoke of darkness. - [60]

    Material description : In-8°, IV-144 p., fig., couv. ill.
    Edition : [1942] Boston Houghton Mifflin company

    [catalogue]
Loading information

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : Messiah, by Alexr. Pope,... The Day of judgment, by Dr Glynn. Lycidas, by John Milton. The Fair pilgrim, by Edward Williams. A Monody, by G., Lord Lyttleton. The Mynstrelles songe in Aella, by Thomas Chatterton...

    The Fair pilgrim. - [5]

    Material description : In-12, 60 p., fig. au titre, frontisp. gr.
    Note : Note : Roach's Beauties of the poets of Great Britain, n° 14. - Roach's beauties of the poets of Great Britain. Vol. IV. N̊ XIV. - Roach's Beauties of the poets of Great Britain, XIV. - Voir d'autres éditions de ce poème aux articles L'Allegro. (London, 1906.) - Comus. (Cambridge, 1898.) - Comus and other poem. (Ibid., 1906.) - Ode on the morning of Christ's Nativity. (Ibid., 1891.)
    Edition : 1794 London printed by J. Roach

    [catalogue]
Loading information

Auteur présumé du texte1 document

  • Collection de maximes et proverbes présentés comme étant de saint Cadoc, prétendument recueillis par Tomas ab Ieuan, entre 1670 et 1685. En réalité, supercherie littéraire de Iolo Morganwg, début du XIXe s. Texte composé à partir de fragments anonymes tirés de divers manuscrits, arrangés et adaptés, augmentés de textes écrits par Iolo Morganwg lui-même. - Publié dans le tome 3 de "Myyvyrian Archaiology of Wales", 1801. Des extraits traduits en français en furent publiés dans la "Revue celtique" de 1878

    Ddoethineb Catwg Ddoeth : Iolo Morganwg (1747-1826) as auteur présumé du texte

Loading information

Documents about this author

Documents about the author Iolo Morganwg (1747-1826)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • An Triadou [Trioedd barddas Ynis Prydain] / [embann. gant] Iolo Morganwg ; [Trad. en breton par Yann ar Fusteg et Kaledvoulcʹh, en anglais par Iolo Morganwg et en français par Adolphe Pictet], 1987
  • BLNA, 1996-12 : Iolo Morganwg, 1747-1826
    Trioedd Ynis Prydein / R. Bromwich, 1961

Variants of the name

  • Edward Williams (1747-1826)
  • Iolo Morganwg (1747-1826)

Wikipedia Biography

  • Iolo Morganwg était le nom bardique de Edward Williams. Son nom gallois signifie « Edouard de Glamorgan » (Iolo est le diminutif de Iorwerth - la version gallois de Edouard). Après une immersion dans l'univers franc-maçon, Iolo Morganwg s'est dédié à la création du rituel et de la philosophie néodruidique moderne. Il est à l'origine de la première Gorsedd, Gorsedd Beirdd Ynys Prydain (Collège des Bardes de l'Île de Bretagne), qui a eu lieu en 1792 sur la colline de Primrose à Londres. Il soutenait que la tradition druidique demeurait intacte malgré la conquête romaine, la chrétienté et la persécution des tenants de la religion druidique sous Élisabeth I d'Angleterre. Le néo-druidisme de Iolo est la fusion entre des éléments du christianisme, des influences arthuriennes, du protoromantisme comparable à celui de William Blake et des éléments du monde celte. Il est l'auteur de la Druid's Prayer (La prière du Druide), un des éléments majeur des rituels d'une Gorsedd. Ces rituels sont à la base de ceux de la Gorsedd des Druides, Bardes et Ovates de Bretagne créée de l'autre côté de la Manche à la suite de l'eisteddfod de Cardiff en 1899. Auparavant il y avait eu une première visite de Théodore Hersart de la Villemarqué à la tenue de la Gorsedd galloise d'Abergavenny en 1838. Sa métaphysique est celle de la théorie des « cercles concentriques » qui vont de l'outre-monde (Annwn) à Abred, Ceugant et Gwynfyd (la pureté ou le paradis).

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014