Mortimer Ternaux (1808-1871)

Image non encore disponible
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Paris, 22-11-1808
Mort :Beaumont-les-Autels (Eure-et-Loir), 06-11-1871
Note :
Historien et homme politique. - Député (1842-1848 et 1849-1852). - Membre de l'Institut (Académie des sciences morales et politiques, 1865). - Neveu de Ternaux, Louis-Guillaume (1763-1833)
Autres formes du nom :Louis Mortimer Ternaux (1808-1871)
Mortimer-Ternaux (1808-1871)
ISNI :ISNI 0000 0001 0856 2460

Ses activités

Auteur du texte43 documents3 documents numérisés

  • Conférence de l'hôtel Molé. Rapport fait par M. Mortimer-Ternaux, sur la responsabilité des communes... Mai 1834

    Description matérielle : In-4° , 35 p.
    Édition : Paris : impr. de Everat , (s. d.)
    Éditeur scientifique : Conférence Molé

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb31444245h]
  • Histoire de la Terreur 1792-1794

    Description matérielle : 8 vol.
    Description : Note : Contient plusieurs éditions
    Édition : Paris : M. Lévy frères , 1862-1881

    8 documents numérisés : T. premier - T. deuxième - T. troisième - T. quatrième - T. cinquième - T. sixième - T. septième - T. huitième
    [catalogue, Visualiser dans Gallica][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37309503f]
  • Le peuple aux Tuileries, 20 juin 1792

    Description matérielle : 1 vol. (VII-259 p.)
    Description : Note : La couverture imprimée porte en plus : "Les grandes journées de la terreur". - Même ouvrage que le précédent
    Édition : Paris : M. Lévy frères , 1864

    [catalogue, Visualiser dans Gallica, table des matières][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb314442534]
  • Le 20 juin 1792

    Description matérielle : VII-259 p.
    Description : Note : Les Grandes journées de la Terreur. - Extrait de l'"Histoire de la Terreur" du même auteur
    Édition : Paris : Michel Lévy frères , 1863

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36006785s]
  • Assemblée nationale législative. Session de 1850. Discours de M. Mortimer Ternaux,... dans la discussion sur la prise en considération de la proposition de MM. Benoit et Charrasin relative à l'organisation cantonale. Séance du 26 novembre 1850

    Description matérielle : In-8° , 8 p.
    Description : Note : Extrait du "Moniteur universel", 27 novembre 1850
    Édition : (Paris,) : impr. de Panckoucke , (1850)
    Éditeur scientifique : France. Assemblée législative (1849-1851)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb314442565]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Histoire de la Terreur, 1792-1794 / par M. Mortimer Ternaux, 1862-
    Les massacres de septembre : 2-6 septembre 1792 / Louis Mortimer Ternaux, 1870
    Rapport fait / par M. Mortimer-Ternaux sur la responsabiblité des communes, 1834
  • Ouvrages de reference : Larousse 19 s. : Ternaux (Louis-Mortimer)
    Dictionnaire des parlementaires français : depuis le 1er mai 1789 jusqu'au 1er mai 1889 / publ. sous la dir. de MM. Adolphe Robert, Edgar Bourloton et Gaston Cougny, 1889 : Ternaux (Louis-Mortimer)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Ternaux (Louis Mortimer)
    BN Cat. gén. suppl.

Autres formes du nom

  • Louis Mortimer Ternaux (1808-1871)
  • Mortimer-Ternaux (1808-1871)

Biographie Wikipedia

  • Louis Mortimer Ternaux est un historien et homme politique français, né à Paris le 22 novembre 1808 et mort à Beaumont-les-Autels le 30 janvier 1872.Fils de Étienne Nicolas Louis Ternaux et neveu du célèbre et très puissant manufacturier le baron Guillaume Louis Ternaux, il est nommé membre de la commission des récompenses nationales, entré ensuite au conseil d'État, il prend part à ses travaux en qualité de maître des requêtes de 1837 à 1848. Au mois de mai 1842, il recueille la succession parlementaire de Bertrand Clauzel à Rethel, comme député des Ardennes.Après 1848, il représente les Ardennes à la Constituante et à la Législative et prend une part active aux discussions et aux travaux préparatoires des comités. Membre de la majorité, il refuse de s’associer à la politique de l’Élysée et proteste contre le coup d'État du 2 décembre 1851 et rentre dans la vie privée. Il est élu membre de l’Académie des sciences morales et politiques en 1866. Le 8 février 1871, il est nommé à l’Assemblée nationale, le troisième sur sept, par les électeurs des Ardennes.Ternaux est l'auteur d'une monumentale Histoire de la Terreur en huit volumes parue entre 1862 et 1881.Il est le frère du banquier et écrivain anthropologue Charles Henri Ternaux, dit « Ternaux-Compans ».En avril 1850, pendant la discussion du budget de l'Instruction publique, il propose un amendement qui diminue les crédits des lycées et collèges, avec pour conséquence une augmentation des frais de scolarité pour les enfants de la classe moyenne qui les fréquentent. Il argumente que la prise en charge d'une partie de la scolarité des enfants de riches par les impôts prélevés sur les pauvres est contraire à l'égalité. L'amendement est repoussé à une faible majorité; Frédéric Bastiat écrivit un article pour l'approuver.

Pages équivalentes