BnF
BnF

Norbert Zongo (1949?-1998)

Country :
Burkina
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Death :
13-12-1998
Note :
Journaliste. - Directeur de publication du journal 'L'Indépendant". - Président de la Société des éditeurs de la presse privée. - Ancien instituteur
ISNI :

Occupations

Auteur du texte3 documents

  • Le parachutage

    roman

    Material description : 1 vol. (161 p.)
    Edition : DL 2006 Paris. - Torino. - Budapest [etc.] l'Harmattan

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40956686q]
  • Le Parachutage

    Material description : 204 p.
    Edition : 1988 Ouagadougou Éd. ABC-Communication

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35095468v]
  • Rougbêinga

    Material description : 262 p.
    Edition : 1990 Ouagadougou Éd. INC

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35588049v]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Norbert Zongo (1949?-1998)

Pages in data.bnf.fr

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Le Parachutage / Norbert Zongo, 1988

Variant of the name

  • Henri Sebgo (1949?-1998)

Wikipedia Biography

  • Norbert Zongo est un journaliste burkinabè, ancien directeur de publication de l’hebdomadaire L'Indépendant. Après avoir commencé une enquête sur la mort mystérieuse de David Ouedraogo, le chauffeur de François Compaoré, le frère du président burkinabè Blaise Compaoré, Norbert Zongo est assassiné le 13 décembre 1998, avec les trois personnes qui l'accompagnaient (Blaise Ilboudo, Ablassé Nikiéma et Ernest Zongo), soulevant une très vive émotion à Ouagadougou, à travers tout le pays mais aussi dans les pays voisins. En réaction, de nombreuses manifestations ont eu lieu dans tout le pays, les plus violentes ont été enregistrées à Koudougou (à l'ouest de Ouagadougou), où était né Norbert Zongo. Les partisans du pouvoir organisés en milice et armés de gourdins se sont livrés à une chasse aux manifestants dans plusieurs villes du pays. Norbert Zongo et trois proches ont été retrouvés morts et calcinés dans leur véhicule le 13 décembre 1998 à une centaine de kilomètres au sud de Ouagadougou, sur la route de Sapouy.

Closely matched pages

Last update : 21/02/2014