Société des Nations

Image non encore disponible
Pays :intergouvernemental
Création :1920
Fin d'activité :1945
Note :
Créée entre les Etats signataires du traité de Versailles et ayant pour objet de développer la coopération entre les nations et de garantir la paix et la sécurité. Elle a été remplacée par l'ONU
Domaines :Science politique
Histoire
Autres formes du nom :League of Nations (anglais)
SDN
Sociedad des Nationes (espagnol; castillan)
Voir plus

Ses activités

Voir aussi : 1 document

  • Traité signé à Versailles, rédigé en anglais et en français, mettant fin à la première guerre mondiale entre les Alliés et l'Allemagne qui, ayant été exclue des négociations, considéra le traité comme un Diktat. Le pacte constitutif de la Société des Nations y est incorporé. Ratifié par l'Allemagne (loi du 16 juillet 1919) et promulgué le 10 janvier 1920

Éditeur scientifique56 documents1 document numérisé

  • Société des Nations. Organisation d'hygiène. Organisation des services d'hygiène publique dans le royaume des Pays-Bas, par le Dr N. M. Josephus Jitta,...

    Description : Note : C. H. 209
    Édition : (S. l. n. d.) In-4°, 37 p.

    [catalogue, Visualiser dans Gallica][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb322853418]
  • 5th Report of the Governement of New Zealand on the administration of the mandated territory of Western Samoa

    Description matérielle : In-fol., 52 p., tableaux, graphiques, cartes
    Description : Note : Reports of mandatory powers, submitted to the Council of the League of Nations... and examined by the Permanent mandates commission during its 7 the session...
    Édition : Genève : Société des Nations , 1925
    Auteur du texte : Nouvelle-Zélande

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb339453842]
  • Annuaire de la Société des Nations, préparé sous la direction de Georges Ottlik...

    Édition : Genève, Payot et Cie ; Éditions de l'Annuaire de la Société des Nations. In-16, pl., cartes. [Acq.]
    Éditeur scientifique : Georges Ottlik (1889-1966)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb325011330]

Commanditaire du contenu1 document

  • Question de la frontière entre la Turquie et l'Irak [11 cartes accompagnant le rapport présenté par la Commission de la Société des Nations]

    Description matérielle : 11 flles en noir et en coul. : de formats divers
    Description : Note : La carte n° 2 est 1 flle au 1 : 1. 000. 000 du War Office ; la carte n° 3 est éditée par L. de Bertalot. - Le Rapport est conservé sous la cote : Ge DD 2794
    Échelle : [Echelles diverses]
    Édition : [Budapest] : Institut cartographique royal hongrois , 1925

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40664151w]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Société des Nations

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Après 1945, voir

  • Préfigurée par la Déclaration des Nation Unies signée le 01-01-1942 à Washington, DC par les représentants américain, britannique et soviétique ; planifiée par la Conférence de Dumbarton Oaks (21-08/07-10-1944) ; charte signée à San Francisco le 26-06-1945 ; ratifiée le 24-10-1945

Voir aussi :

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Autres formes du nom

  • League of Nations (anglais)
  • SDN
  • Sociedad des Nationes (espagnol; castillan)
  • Société des Nations. Genève
  • Völkerbund (allemand)

Biographie Wikipedia

  • La Société des Nations (SDN ou SdN) était une organisation internationale introduite par le traité de Versailles en 1919, lui-même élaboré au cours de la Conférence de paix de Paris, afin de préserver la paix en Europe à la fin de la Première Guerre mondiale.Les objectifs de la SdN comportaient le désarmement, la prévention des guerres au travers du principe de sécurité collective, la résolution des conflits par la négociation et l’amélioration globale de la qualité de vie.Le principal promoteur de la SdN fut le président des États-Unis Woodrow Wilson. Le dernier des dits Quatorze points de Wilson de janvier 1918 constitua la base politique officielle de cette association des nations. Toutefois, le Sénat américain, en s’opposant à la ratification du traité de Versailles, vota contre l’adhésion à la Société des Nations et les États-Unis n’en feront jamais partie.La philosophie diplomatique qui avait présidé à la création de la Société représentait un changement fondamental par rapport à la pensée des siècles précédents, en prônant la négociation collective à l'encontre de la diplomatie secrète honnie par le président américain. Cependant, la Société n’a jamais eu de force armée « en propre » et, de ce fait, dépendait des grandes puissances pour l’application de ses résolutions, que ce soient les sanctions économiques ou la mise à disposition de troupes en cas de besoin. Mais les pays concernés furent très peu souvent disposés à le faire. Benito Mussolini déclara : . Dans l’entre-deux-guerres, l’Allemagne nazie ainsi que le Japon (en 1933) et l'Italie (1937) quittèrent la SdN.Après de nombreux succès notables et quelques échecs particuliers dans les années 1920, la Société des Nations fut totalement incapable de prévenir les agressions successives des pays de l’Axe dans les années 1930.La SdN est considérée comme un échec en ne parvenant pas à enrayer la guerre civile espagnole et la montée en puissance du nazisme à l'origine de la Seconde Guerre mondiale. Le déclenchement de la guerre démontrait que la SdN avait manqué son objectif primordial d’éviter toute nouvelle guerre mondiale. Basée à Genève, dans le Palais Wilson puis le Palais des Nations, elle est remplacée en 1945 par l’Organisation des Nations unies, qui en hérita un certain nombre d’agences et d’organismes.

Pages équivalentes