Johann Georg Elser (1903-1945)

Pays :Allemagne avant 1945
Langue :allemand
Naissance :04-01-1903
Mort :09-04-1945
Note :
Ouvrier menuisier. - Auteur de l'attentat de la Bürgerbraukeller contre Hitler le 8 novembre 1939. - Exécuté à Dachau en avril 1945
ISNI :ISNI 0000 0001 1672 0908

Ses activités

Auteur du texte2 documents

  • Un attentat contre Hitler

    procès-verbaux des interrogatoires de Johann Georg Elser

    Description matérielle : 123 p.
    Édition : Arles : Solin-Actes Sud , 1998
    Préfacier : Gilles Perrault
    Éditeur scientifique : Bénédicte Savoy

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb369860883]
  • Autobiographie eines Attentäters, Johann Georg Elser

    Description matérielle : 167 p.
    Description : Note : Copyright 1970
    Édition : Stuttgart : Deutsche Verlags-Anstalt , [1970]
    Éditeur scientifique : Lothar Gruchmann (1929-2015)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb353260682]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Johann Georg Elser (1903-1945)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Autobiographie eines Attentäters, Johann Georg Elser, Aussage zum Sprengstoffanschlag im Bürgerbräukeller, München, am 8. November 1939. / Herausgegeben und eingeleitet von Lothar Gruchmann, [1970]

Biographie Wikipedia

  • Johann Georg Elser (4 janvier 1903 à Hermaringen, Wurtemberg - 9 avril 1945 au camp de concentration de Dachau) est une figure majeure mais longtemps méconnue de la résistance contre le nazisme, il tenta d′éliminer les dirigeants nazis en 1939 pour « empêcher la guerre » déclenchée 2 mois plus tôt par Hitler.Membre du Roter Frontkämpferbund (« Union des combattants du Front rouge »), l'organisation combattante du Parti communiste d'Allemagne (Kommunistische Partei Deutschlands, ou KPD) dans les années 1928/29, il fait exploser une bombe artisanale dirigée contre les dirigeants du parti nazi le 8 novembre 1939 à Munich dans la cave de la brasserie Bürgerbräu. Mais Adolf Hitler, Joseph Goebbels, Hans Frank, Joachim von Ribbentrop, Philipp Bouhler et d’autres personnalités qui y célébraient le putsch raté de 1923 ont quitté la salle treize minutes avant l’explosion.Contrairement à d'autres figures souvent plus connues de la résistance allemande au nazisme, dont certaines ont d'abord collaboré au régime avant de se décider à agir, cet ébéniste de profession rejette dès le départ l’hégémonie nazie, refusant par exemple de faire le salut hitlérien.

Pages équivalentes