Gaius Vettius Aquilinus Juvencus (03..-03..)

Langue :latin
Sexe :masculin
Naissance :03..
Mort :03..
Note :
Poète chrétien. - Prêtre. - Né en Espagne
Autres formes du nom :Caius Vettius Aquilinus Juvencus (03..-03..)
Gaius Vettius Aquileius Juvencus (03..-03..)
Vettius Aquilinus Juvencus (03..-03..)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0000 8343 8382

Ses activités

Auteur du texte27 documents1 document numérisé

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Gaius Vettius Aquilinus Juvencus (03..-03..)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : La sacrée poésie et histoire évangélique de Juvencus / mise du latin en vers françois... par Pierre Tamisier, 1591
  • Ouvrages de reference : Clavis SGL : Juvencus. Gaius Vettius Aquilinus Juvencus presbyter
    Dictionnaire des auteurs grecs et latins... / W. Buchwald [et al.], 1991 : Juvencus (Gaius Vettius Aquileius)
    Larousse 19e s. : Juvencus (Vettius Aquilinus)
    Van Tieghem : Juvenco, Caius Vecchius Aquilinus
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén.

Autres formes du nom

  • Caius Vettius Aquilinus Juvencus (03..-03..)
  • Gaius Vettius Aquileius Juvencus (03..-03..)
  • Vettius Aquilinus Juvencus (03..-03..)
  • Aquilinus Juvencus (03..-03..)
  • Vettius Juvencus (03..-03..)

Biographie Wikipedia

  • Juvencus (de son nom complet : Gaius Vettius Aquileius Juvencus) est un poète latin chrétien de la première moitié du IVe siècle, d'origine hispanique. Juvencus était prêtre. Il est l'auteur de la première épopée chrétienne latine connue, un poème en quatre livres intitulé Evangeliorum libri ; Juvencus s'inspire principalement de l'Évangile selon Matthieu, même s'il emprunte quelques passages et certains détails aux autres évangélistes. Le texte constitue une sorte de vie de Jésus où le poète recompose en style poétique les principaux épisodes des évangiles. On peut cependant déceler, dans l'ajout ou l'omission de certains détails, des intentions catéchétiques, exégétiques ou polémiques en lien avec les débats qui agitent l'Église de son temps. Dans sa préface, Juvencus oppose son poème, salutaire et véridique, aux mensonges des anciens poètes (Virgile et Homère) et invoque l'Esprit-Saint pour remplacer la Muse inspiratrice. Le texte comprend plus de 3 000 hexamètres et s'inspire pour l'essentiel du style de Virgile, mais Juvencus paraît bien connaître l'ensemble de la poésie romaine classique. La dédicace finale à Constantin Ier, alors apparemment seul empereur, permet de dater avec vraisemblance le poème vers 325 ou peu après.Juvencus aura une grande influence sur les poètes chrétiens de la fin de l'Antiquité comme Cyprianus Gallus, de l'époque carolingienne, ainsi que sur Pétrarque.

Pages équivalentes

Gaius Vettius Aquilinus Juvencus (03..-03..) dans la Bibliographie des éditions parisiennes du 16e siècle