Maurice Richard (1921-2000)

Country :Canada
Language :anglais
Gender :masculin
Birth :1921
Death :27-05-2000
Note :Joueur de hockey de l'équipe des Montréal canadiens (1943-1948)
Variants of the name :Maurice Rocket Richard (1921-2000)
Maurice Rocket Richard (1921-2000)
ISNI :ISNI 0000 0000 7360 8341

Occupations

Auteur du texte1 document

  • The Flying Frenchmen

    Material description : 22 cm, IX-340 p., ill
    Note : Note : A Stuart L. Daniels book. _ Copyright 1971
    Edition : New York : Hawthorn books , [1971]

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35398930s]

Documents about this author

Documents about the author Maurice Richard (1921-2000)

Pages in data.bnf.fr

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

Variants of the name

  • Maurice Rocket Richard (1921-2000)
  • Maurice Rocket Richard (1921-2000)

Wikipedia Biography

  • L'honorable Joseph Henri Maurice Richard, C.P., O.C., O.Q. (né le 4 août 1921 à Montréal au Québec — mort le 27 mai 2000 à Montréal), surnommé le Rocket ou encore la Comète, est un joueur de hockey sur glace professionnel québécois.En tant que membre des Canadiens de Montréal de la Ligue nationale de hockey (LNH) de 1942 à 1960, il est l'ailier droit de la Punch Line avec Elmer Lach au centre et Hector « Toe » Blake à l'aile gauche et permet à son équipe de remporter huit Coupes Stanley, dont cinq consécutives de 1956 à 1960.Il marque son premier but dans la LNH le 8 novembre 1942 et est le premier joueur à marquer 50 buts en 50 matchs lors de la saison 1944-1945, à une époque où la LNH est constituée de six franchises qui disputent un calendrier de 50 parties. Richard inscrit son 325e but le 8 novembre 1952 ; en 10 ans, jour pour jour, il dépasse la marque de 324 buts, record de la LNH établi par Nels Stewart. Il est également le premier joueur à marquer 500 buts dans la LNH le 19 octobre 1957 en déjouant Glenn Hall des Blackhawks de Chicago.Parallèlement, par le biais d'articles de journaux, il incite les dirigeants de la LNH à éliminer leurs comportements discriminatoires vis-à-vis des joueurs de langue française.

Closely matched pages