BnF
BnF

Tega Bahādura (gurū, 1621-1675)

Country :
Language :
Gender :
masculin
Birth :
Death :
11-11-1675
Note :
9e Guru des Sikhs. - A composé 115 chants inclus dans l'Adi Granth
Field :
Littératures
Variants of the name :
Tegha Bahādura (1621-1675)
Guru Tega Bahādura (1621-1675)
Guru Tegh Bahadur (1621-1675)
See more
ISNI :

Occupations

Auteur du texte1 document

  • Chants

    Material description : [1]-68 p.
    Edition : 1975 Delhi Gurdwara Parbandhak committee
    Traducteur : Gurdial Singh

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35406731d]
Loading information

Documents about this author

Documents about the author Tega Bahādura (gurū; 1621-1675)

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources for the record

  • Documents by this author : Chants du guru Tegh Bahadur / [Tegh Bahadur] ; traduit par G. Singh, 1975
    Guru Tega Bahādura jī kī vāṇī / Sukhavindara Bāṭha, 2000
  • Ouvrages de reference : Natl. bibliogr. of Indian lit. / gen. ed. B. S. Kesavan, 1970, vol. III, p. 259
    The Sikh gurus and the sikh religion / A. C. Banerjee, 1983
    Dictionary of indology / A. K. Roy ; N. N. Gidwani, 1986
    Dictionnaire de la civilisation indienne / L. Frédéric, 1987
    Encyclopaedia Indica / J. S. Sharan, 1975
    LC Main Cat.
    LCNA, 1985
  • Catalogues de la BnF : BnF Service indien

Variants of the name

  • Tegha Bahādura (1621-1675)
  • Guru Tega Bahādura (1621-1675)
  • Guru Tegh Bahadur (1621-1675)
  • Teg Bahadur (1621-1675)
  • Tegh Bahadur (1621-1675)
  • Tegh Bahadur (guru, 1621-1675)

Wikipedia Biography

  • Gourou Tégue Bahâdoure ou Gurû Tegh Bahadur est le neuvième des dix Gurûs du sikhisme. Fils de Gurû Hargobind, il choisit très tôt la voie de la réclusion méditative, et passe 27 années de sa vie retiré du monde, au village de Bakala près d'Amritsar notamment. En mars 1665, Gurû Har Krishan mourant le désigne comme 9 guide spirituel des Sikhs, répondant "baba bakala" ("le maître de Bakala)") à ceux qui le pressent de nommer un successeur. Sa découverte à Bakala par un marchand et l'annonce de sa désignation fait l'objet d'une très belle histoire. Gurû Tegh Bahadur installe sa famille à Patna, capitale du Bihar, et passe beaucoup de temps à visiter et organiser les communautés de Sikhs disséminées dans toute l'Inde. En 1665, il achète à la rani de Bilaspur des terres sur les contreforts himalayens, et y pose les premières pierres de la ville d'Anandpur Sahib. Peu avant sa mort, il reçoit une délégation de 500 brahmanes du Cachemire : l'empereur moghol Aurangzeb leur ordonne de se convertir à l'Islam sous peine de mort. C'est une façon de marquer la domination de l'Islam radical Moghol sur les traditions hindouistes, celles-ci étant particulièrement préservées au Cachemire. Gurû Tegh Bahadur leur recommande de répondre à l'empereur qu'ils se convertiront si lui-même se convertit. Le gurû est alors convoqué à Delhi, où il se rend avec deux disciples, après avoir nommé son fils, Gobind Rai (futur Gurû Gobind Singh, 10 gurû) comme successeur. Arrivés à Delhi, les disciples du gurû sont torturés sous ses yeux, Bhai Mati das, bhai Sati das, bhai Dayala. Refusant toujours la conversion, Gurû Tegh Bahadur est décapité face au Fort Rouge de Delhi, au lieu où se dresse désormais la Gurdwara Sisganj Sahib, au cœur du bazar de Chandni Chowk. L'histoire raconte comment, alors qu'une tempête de sable se lève soudain sur Delhi, deux disciples rapportent la tête du gurû au Pendjab, tandis qu'un autre enlève le corps du gurû laissé sans sépulture, l'emmène dans sa propre maison et y met le feu en guise de bûcher funéraire. Gurû Tegh Bahadur aura composé une centaine d'hymnes plus tard incluses au Siri Guru Granth Sahib.

Closely matched pages

Last update : 04/07/2014