Allen Newell (1927-1993?)

Country :États-Unis
Language :anglais
Birth :19-03-1927
Death :1993
ISNI :ISNI 0000 0001 1563 9999

Occupations

Auteur du texte2 documents

  • Speech understanding systems

    final report of a study group

    Material description : XI-137 p.
    Note : Note : Bibliogr. p. 134-137
    Edition : Amsterdam ; London : North-Holland ; New York : American Elsevier , 1973
    Éditeur scientifique : Artificial intelligence (Périodique)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb353554734]
  • Unified theories of cognition

    Material description : XVII-549 p.
    Edition : Cambridge (Mass.) : Harvard university press , 1990

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35529460g]

Éditeur scientifique1 document

  • The Soar papers

    research on integrated intelligence

    Material description : 2 vol. (1432 p.)
    Edition : Cambridge (Mass.) ; London : MIT press , cop. 1993
    Éditeur scientifique : John E. Laird, Paul S. Rosenbloom

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37461473t]

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • The Soar papers : research on integrated intelligence / edited by Paul S. Rosenbloom, John E. Laird, and Allen Newell, 1993
  • LCNA (CD), 1994-12

Wikipedia Biography

  • Allen Newell, né le 19 mars 1927, mort le 19 juillet 1992 (à 65 ans), était un chercheur en informatique et psychologie cognitive à la compagnie RAND Corporation et à la Carnegie-Mellon’s School of Computer Science. Il a contribué à la création du langage IPL (Information Processing Language) en 1956 et à l'écriture de deux des premiers programmes en IA, le Logic Theory Machine (1956) et le General Problem Solver (1957) (avec Herbert Simon).SOAR est une tentative de réaliser quelques-unes des considérations de Newell qui désirait une théorie unifiée de la connaissance, baptisée, « You can’t play twenty questions with nature and win » (1973). Il existe d'autres architectures cognitives du même genre, notamment celle du psychologue cognitiviste John R. Anderson, la théorie ACT-R, laquelle est devenue une théorie unifiée populaire, utilisée aujourd'hui avec succès par les scientifiques cognitifs pour modéliser le comportement humain dans un large champ d'activité.Il remporta le prix Turing de l'ACM avec Herbert Simon en 1975 pour leurs efforts collectifs sur plus de 20 ans, initialement en collaboration avec J. C. Shaw et la compagnie RAND, puis après avec de nombreux collègues et étudiants de l'université Carnegie-Mellon, pour leurs contributions à la base de l'intelligence artificielle, la psychologie de la pensée (cognition), et la manipulation des listes.

Closely matched pages