Parti d'unité prolétarienne. France

Pays :France
Langue :français
Création :12-1930
Fin d'activité :1937
Note :
Créé en décembre 1930 par fusion de deux petits partis politiques, scissions du PCF, situés entre le Parti communiste et le parti socialiste SFIO : "le Parti ouvrier et paysan" et le "Parti socialiste communiste ou Union socialiste communiste". - Le PUP disparaît en juin 1937, en intégrant la SFIO
Autres formes du nom :Parti d'union prolétarienne. France
PUP

Ses activités

Éditeur scientifique1 document

  • La crise économique ; Le déshabillage d'André Marty

    le chômage, la solution

    Description matérielle : 16 p.
    Description : Note : Vers 1932 d'après le texte
    Édition : Paris : Parti d'unité prolétarienne , [ca 1932]
    Auteur du texte : Louis Sellier (1885-1978)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35315269h]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi

  • Parti politique dirigé par Louis Sellier et Jean Garchery, créé en décembre 1929 par des exclus et démissionnaires du PC-SFIC ; le POP a une courte existence : dès décembre 1930, il décide de fusionner avec le Parti socialiste communiste, ou Union socialiste communiste, au sein du Parti d'unité prolétarienne (PUP)

  • "Union socialiste communiste" constituée en 1923 par des scissionnaires du parti communiste français (L.O. Frossard, Paul Louis, André Morizet...) ; transformée en Parti socialiste-communiste en 1927

Dirigé par :

  • Commis des PTT. - Homme politique. - Conseiller général de la Seine (1914-1944), conseiller municipal de Paris (quartier de la Goutte-d'Or) et député de Paris (18e arrondissement, 3e circonscription, 1932-1942). - Le 10 juillet 1940, il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain

Thèmes en relation

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Parti d'union prolétarienne. France
  • PUP

Biographie Wikipedia

  • Le Parti d'unité prolétarienne ou PUP (1930-1937) est un ancien parti politique français, dont les Jeunesses prolétariennes unitaires constituaient le mouvement de jeunesse.

Pages équivalentes