Johann Froben (1460?-1527)

Illustration de la page Johann Froben (1460?-1527) provenant de Wikipedia
Pays :Suisse
Sexe :masculin
Naissance :1460
Mort :26-10-1527
Activité commerciale :Imprimeur libraire
Note :
Devise(s) : Prudens simplicitas amorque recti. - Ginestefronimoi os oi ofeis, akeraioi os ai peristerai
Imprimeur-libraire. - Originaire de Hammelburg (Franconie). Travaille en 1486 chez l'imprimeur-libraire Anton Koberger à Nuremberg. Reçu bourgeois de Bâle en nov. 1490. Gendre en secondes noces (1510) du libraire Wolfgang Lachner qui l'aidera à monter son imprimerie. Ami de nombreux humanistes et particulièrement d'Érasme dont il imprime et préface le Nouveau Testament. Serait mort à la suite d'une chute dans un escalier (oct. 1527). Sa veuve se remarie peu après avec l'imprimeur-libraire Johann I Herwagen qui, en association avec Hieronymus, fils aîné de Johann Froben, puis aussi avec Nikolaus I Episcopius, prend la direction de la maison, publiant fréquemment sous la raison "Officina Frobeniana"
Associé, à partir de 1493, à Johann Petri, et à partir de 1500 environ, à Johann Amerbach dont il a été le correcteur, travaillant ensemble jusqu'en 1512
Autres formes du nom :Io. Frob. (1460?-1527)
Johannes Froben de Hammelburg (1460?-1527)
Joannes Frobenius (1460?-1527) (latin)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 2276 1095

Ses activités

Imprimeur-libraire27 documents6 documents numérisés

Éditeur scientifique21 documents6 documents numérisés

Auteur du texte2 documents

  • Concordantiae majores, cum declinabilium utriusque instrumenti, tum indeclinabilium dictionum ; praemissa praefatione Joan. Frobenii et secunda pars quae dictionum indeclinabilium concordantias continet, cum praefatione Joannis de Secubiâ

    Description matérielle : In-fol.
    Édition : Basileae : Joan. Frobenius , 1516
    Autre : Jean de Ségovie (1393?-1458)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39302424q]
  • Joannes Frobenius studiosis s. d. Damus nunc vobis Orum Apollinem Niliacum de Hieroglyphicis notis a Bernardino Trebatio Veicetino ["sic"] latinitate donatum. In quo veteris Aegiptiorum sapientiae thesaurum reperietis vulgo haud dum cognitum et miras rerum ac animantium naturas ac proprietates. Eum insignis ille meliorum litterarum antistes Chonradus Peutinger... liberaliter non ita dudum nobis communicavit. Bene valete et Frobenium amate... Venundantur Parrhisiis sub Pellicano et Leone argenteo vici sancti Jacobi

    Édition : (Parisiis, P. Viart) , (s. d.) In-4° (195 x 135), 54 p. et la table, titre ill., marque typ. de l'imprimeur à la fin. [Don 217476] -XcE-

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb321328333]

Annotateur2 documents2 documents numérisés

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Stockmeyer, Reber
    ADB
    Benzing
    Delalain, Marques
    Heitz, Bernoulli
    DHB
    NDB
    Reske

Sources sur les imprimeurs-libraires

  • Répertoire d'imprimeurs-libraires (vers 1500-vers 1810) réalisé par le Service de l'Inventaire rétrospectif des fonds imprimés de la Bibliothèque nationale de France. Dernière édition : Répertoire d'imprimeurs-libraires (vers 1500-vers 1810), par Jean-Dominique Mellot et Élisabeth Queval, avec la collaboration d'Antoine Monaque. - Paris : Bibliothèque nationale de France, 2004. Notice dans le Catalogue général de la BnF :
    http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb391796300

Formations en ligne de l'École nationale des chartes

Autres formes du nom

  • Io. Frob. (1460?-1527)
  • Johannes Froben de Hammelburg (1460?-1527)
  • Joannes Frobenius (1460?-1527) (latin)
  • Joannes Frobennius (1460?-1527) (latin)

Biographie Wikipedia

  • Johann Froben (forme latinisée : Johannes Frobenius), dit aussi en français Jean Froben, né vers 1460 à Hammelburg (Franconie) et mort le 27 octobre 1527 à Bâle, fut un imprimeur et un éditeur important de Bâle.Après avoir terminé sa carrière universitaire à Bâle, où il fit la connaissance du grand imprimeur Johann Amerbach (vers 1440-1513), il devint en 1490 citoyen de cette ville et y fonda vers 1491 son imprimerie qui fut bientôt connue dans toute l’Europe pour son soin et pour son goût. En 1500 il se maria avec Gertrud Lachner, fille du libraire Wolfgang Lachner qui devint son associé. Il imprima les Biblia integra: summata: distincta: sup[er]eme[n]data vtriusq[ue] testame[n]ti [con]corda[n]tijs illustrata. D’autres travaux importants suivirent, entre autres en 1516 le Nouveau Testament grec Novum Instrumentum omne, diligenter ab Erasmo Rot. Recognitum et Emendatum, dont le texte avait été établi et traduit du latin par l’humaniste Érasme de Rotterdam, dont il devint un grand ami.Érasme, d’ailleurs, non seulement lui fit imprimer ses propres travaux, mais dirigea ses éditions de Jérôme, Cyprien, Tertullien, Hilaire de Poitiers et Ambroise. C’est son édition du Novum Testamentum traduit en latin et émendé par Érasme (1519) qui fut utilisée par Luther pour sa traduction.Frobenius eut recours à Hans Holbein le Jeune, alors inconnu, pour illustrer ses textes. Cela faisait partie de son dessein d’imprimer des éditions des Pères grecs, mais il mourut en octobre 1527, avant d’avoir réalisé ce projet qui fut très vraisemblablement exécuté par son fils Jérôme Froben (1501-1563) et son beau-fils Nicolas Episcopius.Son travail à Bâle fit de cette ville au XVIe siècle le centre principal de l’édition de livres allemands. Il existe une lettre d’Érasme, écrite l’année où mourut Frobenius, et qui nous donne un résumé de sa vie et un aperçu de ce qu’il était ; Érasme y signale qu’il avait eu plus de chagrin à la mort de son ami que s’il avait perdu son propre frère, ajoutant que tous les apôtres de la science devaient porter le deuil. La lettre se termine par une épitaphe en grec et en latin.Son fils Jérôme et ses petits-enfants perpétuèrent l’entreprise.Il a donné son nom à une école, le Gymnasium Frobenius, à Hammelburg.

Pages équivalentes