Simeon II (roi des Bulgares)

Pays :Bulgarie
Langue :bulgare
Sexe :masculin
Note :
Roi des bulgares (1943-1946). - Exilé après la chute de la monarchie. - Fait son retour en Bulgarie en 1996. - Cinq ans plus tard, à la tête du Mouvement national Siméon II (NDSV), il remporte les élections législatives et devient alors Premier ministre (2001-2005)
Autres formes du nom :Simeon Sakskoburggotski (bulgare)
Simeon de Saxe-Cobourg-Gotha
Simeon Saxe Coburg-Gotha (anglais)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1507 0907

Ses activités

Auteur du texte5 documents

  • Déclaration de Sa Majesté le roi des Bulgares

    Description matérielle : [1] f.
    Édition : [S.l.] : [s.n.] , 1969

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35450418z]
  • Déclaration of His Majesty the King of the Bulgarians

    Description matérielle : [1] f.
    Description : Note : Extr. de: «Congressional Record, proceedings and debats of the 91rst congress, first session»
    Édition : [Washington] : U.S. government printing office , 1969

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb352469512]
  • Un destin singulier

    autobiographie

    Description matérielle : 1 vol. (377 p.-[8] p. de pl.)
    Description : Note : Bibliogr., 2 p.
    Édition : [Paris] : Flammarion , DL 2014
    Contributeur : Sébastien de Courtois (1974-....)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb44275972c]
  • Contenu dans : Al servicio de su patria

    [Discours. Extraits.]. - [1]

    Description matérielle : 164 p. - [1] dépl.
    Description : Note : La couv. porte: 0Libro blanco1. - Contient des extraits de discours et déclarations de Simeon II, roi des Bulgares
    Édition : Madrid : Cancillería de su majestad el Rey de los Búlgaros , 1969

    [catalogue]
  • Contenu dans : Câloto carsko vojnstvo i republikancite na Negovo Veličestvo v tridesete i devetoto Narodno s″branie

    Rečta na Carâ v Plovdiv v Denât na S"edinenieto. - Negovo Veličestvo Simeon II. - [1]

    Description matérielle : 2 vol. (333, 289 p.)
    Description : Note : Contient un choix de textes et documents. - En appendice, discours de Siméon de Saxe-Cobourg
    Édition : Sofiâ : Ânus , 2004-2006. - Sofiâ : Ânus , 2004-2006 : Янус , 2004-2006

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Simeon II (roi des Bulgares)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Membre de

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Extraits de discours et déclaration de Siméon II, roi des Bulgares in "Al servicio de su patria", 1969
  • International WW, 2004
  • BnF Service bulgare
  • Wikipedia (2015-12-04)

Autres formes du nom

  • Simeon Sakskoburggotski (bulgare)
  • Simeon de Saxe-Cobourg-Gotha
  • Simeon Saxe Coburg-Gotha (anglais)
  • Simeon (tsar des Bulgares)
  • Simon II (roi des Bulgares)

Biographie Wikipedia

  • Simeon Borissov Sakskoburggotski (Симеон Борисов Сакскобургготски, en bulgare), parfois rendu en français comme Siméon de Saxe-Cobourg-Gotha, né le 16 juin 1937 à Sofia (Bulgarie), est un homme d'affaires et homme politique bulgare. Il fut, dans son enfance, le dernier roi (« tsar ») des Bulgares et régna de 1943 à 1946 sous le nom de Siméon II (Симеон II en bulgare). Il est le fils de Boris III (1894-1943), roi des Bulgares de 1917 à 1943, et de Jeanne de Savoie (1907-2000).Après la chute de la monarchie, il vit en exil pendant cinquante ans avant de faire son retour en Bulgarie en 1996. Cinq ans plus tard, à la tête du Mouvement national Siméon II (NDSV), il remporte les élections législatives et devient alors Premier ministre. Il est ainsi le seul monarque de l'histoire à avoir retrouvé un pouvoir politique à travers une élection démocratique dans une fonction différente.Après le recul du NDSV aux élections législatives de 2005, il est contraint de céder le pouvoir au socialiste Sergueï Stanichev, son parti restant cependant au gouvernement. Le NDSV (rebaptisé en 2007 Mouvement national pour la stabilité et le progrès) ayant subi une déroute lors des législatives de 2009, il en abandonne la présidence et se place en retrait de la politique.

Pages équivalentes