Abraham Wieling (1693-1746)

Pays :Allemagne avant 1945
Naissance :1693
Mort :11-01-1746
Note :
Jurisconsulte né en Westphalie, professeur aux Pays-Bas
ISNI :ISNI 0000 0000 7100 9644

Ses activités

Éditeur scientifique2 documents

  • Protheōria in universum librum institutionum Justiniani

    Description matérielle : [23] p.
    Description : Note : Titre de départ. - Publié dans : "Alexandri Chassanaei... Paratitla institutionum juris civilis. Accedunt : Anonymi Protheoria institutionum... accurante Abrahamo Wieling...". - Premier mot du titre en caractères grecs
    Sources : CG, XXVII, 301

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36121122m]
  • Sententiarum juris civilis flores

    Description matérielle : P. 385-399
    Description : Note : Titre de départ. - Publié dans : "Alexandri Chassanaei... Paratitla institutionum juris civilis. Accedunt... Anonymi Flores sententiarum juris accurante Abrahamo Wieling..."
    Sources : CG, XXVII, 301

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36121174v]

Pages dans data.bnf.fr

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Alexandri Chassanei paratitla institutionum juris civilis, ed., 1758
  • Ouvrages de reference : Michaud
  • Catalogues de la BnF : BN Cat.gén.

Biographie Wikipedia

  • Abraham Wieling, jurisconsulte allemand, né à Ham, en Westphalie, en 1693.Il étudia la jurisprudence à Marbourg, puis à Duisbourg, et vint en Hollande en 1716. Il professa d'abord les humanités, dans lesquelles il était très versé, et il donna aussi des leçons particulières de droit à Amsterdam. Le célèbre Cornelius van Bynkershoek le fit nommer à la place de professeur de jurisprudence, devenue vacante à Franeker par la mort du savant Heineccius. En 1739, il fut appelé à la chaire de droit civil et féodal à l'université d'Utrecht. On y joignit, en 1743, l'enseignement du droit public romain-germanique. Il mourut des suites d'une chute qu'il avait faite en descendant de sa chaire, le 11 janvier 1746.Ses principaux ouvrages, outre plusieurs thèses et harangues académiques, sont : Jurisprudentia restiluta, seu Index chronologicus in tôt uni juris Justinianei corpus, Amsterdam, 1727, in-8° ; Jurisprudentiœ Justinianeœ secundutn quatuor Institution num libros specimina, Franeker, 1728, in-8° ; Commentationes ad auditores suos de lege Furia, de lege Voconia, etc., ibid., 1729, 1730 et 1731, 3 vol. in-4° ; Fragmenta redicti perpetui, ibid., in-4° ; Lectionum juris civilis libri, Amsterdam, 1736, in-8° ; Animadversa de Romano-Germanorum imperio, Franeker, 1738.Il a eu part à l'édition de Térence, par Westerhov, la Haye, 1726, in-4° ; à celle de la Paraphrase grecque des Institutes de Théophile, par G.-O. Reitz, ibid., 1751, in-4°.

Pages équivalentes