Pražský linguistický kroužek

Pays :Tchécoslovaquie
Langue :tchèque
Création :1926
Note :
Fondé par de jeunes chercheurs russes (Roman Jakobson, Nikolaï Troubetskoï) et tchèques (Vilém Mathesius, Bohumil Trnka, Josef Vachek) rejoints par les Français Emile Benveniste et André Martinet qui créent la phonologie structurale
Autres formes du nom :Cercle linguistique de Prague
Cercle linguistique. Prague
CLP
Voir plus

Ses activités

Éditeur scientifique3 documents

  • Réunion phonologique internationale tenue à Prague (18-21/XII/1930)...

    Description matérielle : 1 vol. (I-326 p.)
    Édition : Prague : Jednota ceskoslovenskych matematiku a fysiku , 1931

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb339407750]
  • Travaux du Cercle linguistique de Prague

    Description : Note : Collection. Chaque volume est décrit séparément
    Édition : Prague : Jednota českoslevenskych matematů a fysiků , 1929-1939

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33939922x]
  • The verb and related areal features in West Africa

    continuity and discontinuity within and across Sprachbund frontiers

    Description matérielle : 381 p.
    Description : Note : Proceedings of an international workshop organised in cooperation with the Prague Linguistic Circle in Oct. 2008
    Includes bibliographical references
    Édition : München : Lincom Europa , 2009
    Éditeur scientifique : Petr Zima

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb42251641m]

Auteur du texte2 documents

  • Mélanges linguistiques dédiés au 1er Congrès des philologues slaves

    Description matérielle : 1 vol. (245 p.)
    Édition : Prague : Jednota Ceskoslovenských matematikú a fysikú , 1929

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb33939921k]
  • Soupis vědecké a kritické činnosti Anne Nováka, na pamet' svého člena vydal s podporou České akademie věd a umění Pražsky linguisticky kroužek

    Description matérielle : In-8°, VI-164 p.
    Édition : Praha , 1940

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb339399238]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'organisation Pražský linguistický kroužek

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Voir aussi :

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

Autres formes du nom

  • Cercle linguistique de Prague
  • Cercle linguistique. Prague
  • CLP
  • École de Prague
  • Linguistic Circle. Prague
  • Linguistický kroužek. Prague
  • Linguistischer Zirkel. Prague
  • Lingvističeskij kružok. Prague
  • Prager Linguistischer Zirkel
  • Prague. Cercle linguistique de
  • Prague Linguistic Circle
  • Prague School
  • Pražskij lingvističeskij kružok

Biographie Wikipedia

  • Le cercle linguistique de Prague ou « école de Prague » (en tchèque Pražský lingvistický kroužek) a été un groupe de critique littéraire et de linguistique influent du XXe siècle. Ses membres ont développé des méthodes de critique littéraire sémiotique de 1928 à 1939 qui ont eu une influence significative et durable en linguistique et sémiotique. Le cercle de Prague se compose d'émigrés russes comme Roman Jakobson, Nicolaï Troubetzkoy, et Sergeï Karcevski, tout comme les érudits tchèques René Wellek et Jan Mukařovský (en). Le créateur du cercle et son premier président est le linguiste tchèque Vilém Mathesius (en) (jusqu'à sa mort en 1945). Roman Jakobson fut vice-président.L'œuvre du groupe avant la Seconde Guerre mondiale a été publiée dans Travaux du cercle linguistique de Prague qui représente les contributions les plus significatives au congrès mondial des slavisants. C'est dans ces Travaux, écrits en français, qu'apparaît pour la première fois le terme structure, dans son sens linguistique. La première livraison de ce manifeste eut lieu en 1929, date à laquelle le cercle se fait connaître, à l'occasion du premier congrès international des salvistes. Ce sera le premier manifeste du structuralisme.Le concept de fonction dans le langage est la notion clef des travaux du cercle pragois. C'est, dans la grande diversité des travaux pragois, le seul point commun qui permet une cohésion du cercle. Cependant, il ne faudrait pas, comme c'est très répandu, assimiler le cercle linguistique de Prague à l'invention de la phonologie. D'ailleurs, le terme fonction a, dans les travaux du cercle, deux sens bien différents, qui ont été repris et validés par la suite : le langage a une fonction, c'est-à-dire qu'il sert à quelque chose : le schéma de la communication de Jakobson en sera, plus tard, une formalisation célèbre ; une langue est composée d'éléments qui ont ou non une fonction : les phonèmes servent à distinguer des paires minimales, ce qui fonde la phonologie, alors que les phones sont des éléments non discriminants, ce qui fonde la phonétique. Le fonctionnalisme de Martinet reprendra cette distinction.Le cercle de Prague n'aurait cependant eu aucun mérite à redécouvrir le poncif multimillénaire de l'utilité du langage : ce concept est déjà présent chez Platon, et repris par les grammaires du Moyen Âge. L'originalité du cercle pragois est d'avoir articulé cette notion de fonction avec l'appréhension de la langue en tant que système.

Pages équivalentes