ʿIyāḍ ibn Mūsá al-Yaḥṣubī al-Sabtī (1083-1149)

Pays :Maroc
Langue :arabe
Sexe :masculin
Naissance :1083
Mort :1149
Note :
Juriste malékite
Autres formes du nom :عياض بن موسى اليحصوبي السبتي (1083-1149) (arabe)
ʿIyāḍ ibn Mūsá al- Yaḥṣubī (1083-1149) (arabe)
ʿIyāḍ ibn Mūsá al- Yaḥṣubī al-Sabtī (1083-1149) (arabe)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 1691 7890

Ses activités

Auteur du texte13 documents

  • نسيم الرياض في شرح شفاء القاضي عياض

    Description : Note : "Nasīm al-riyāḍ fī šarḥ šifāʼ al-Qāḍī ʿIyāḍ". Commentaire sur le "Sifāʼ", recueil de traditions de ʿIyāḍ, par H̲afājī
    Édition : Istambul, Matbaʿa-i ʿot̲mānīye , 1312-1315 (1894-1898). 4 vol. gr. in-8°. [Acq. 2036-54] -VIIIc-IIf-
    Auteur du texte : Aḥmad ibn Muḥammad ibn ʿUmar al- H̱afāǧī (1571-1659)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32215439j]
  • Al- IʿLĀM bi-ḥudūd qawāʿid al-islām

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc5667z/cd0e2551]
  • Al-Šifā bi-taʿrīf ḥuqūq al-Muṣṭafā

    Cote : Photo or C 317

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc347045]
  • al-Šifā' fī taʿrīf ḥuqūq al-muṣṭafā

    Cote : Arabe 6867
    Description matérielle : 205 fol
    Contenu dans les archives et manuscrits : Cinq manuscrits provenant d'Agadès, Niger, déposés par le Dr Edouard Gaffiero.

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc4676t/ca119]
  • Al-Šifā' fī taʿrīf ḥuqūq al-Muṣṭafā

    Cote : Arabe 7146
    Contenu dans les archives et manuscrits : Recueil.

    [catalogue BnF archives et manuscrits][ark:/12148/cc968765/ca59867103047550]

Éditeur scientifique1 document

  • Biographies aghlabides

    extraites des «Madarik» du Cadi 'lyād

    Description matérielle : 1 vol. (570-62 p.)
    Description : Note : Biographie en français. Bibliogr. p. 51-62
    Édition : Tunis : Impr. officielle , 1968
    Éditeur scientifique : Muḥammad al- Ṭālibī

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35889782c]

Autre1 document

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur ʿIyāḍ ibn Mūsá al-Yaḥṣubī al-Sabtī (1083-1149)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Ach-chifâ̓ʼ : sur la reconnaissance des droits de l'élu / al-qâdî 'Iyad ; [trad. de l'arabe par Mohamed al-Fateh], 2004
  • Ouvrages de reference : Al-aʿlām / H̱ayr al-Dīn al-Ziriklī, 1990
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. suppl.
    BnF Service arabe

Autres formes du nom

  • عياض بن موسى اليحصوبي السبتي (1083-1149) (arabe)
  • ʿIyāḍ ibn Mūsá al- Yaḥṣubī (1083-1149) (arabe)
  • ʿIyāḍ ibn Mūsá al- Yaḥṣubī al-Sabtī (1083-1149) (arabe)
  • Al-Qāḍī ʿIyāḍ Ibn Mūsá al-Yaḥṣubī al-Sabtī (1083-1149) (arabe)
  • ʿAyyāḍ ibn Mūsá al-Yaḥṣubī al-Sabtī (1083-1149) (arabe)
  • Qāḍī ʿIyāḍ (1083-1149) (arabe)
  • Cadi Ayyad (1083-1149)
  • Cadi Iyad (1083-1149)

Biographie Wikipedia

  • Al Qâdî 'Iyâd Ibn Mûsâ Al Yahsûbî (1083-1149) était un cadi (juge) d'origine Andalouse, affilié à l'école juridique Malikite et à l'école théologique Ash'arite,il est un des sept saints de Marrakech.Al Qâdî 'Iyâd appartenait à un clan arabe historique d'origine yéménite remontant jusqu'à l'Imâm Mâlik Ibn Anas et qui s'était fixé à Baza en Andalousie. À la suite de la conquête du Maghreb occidental par les Omeyyades de Cordoue, Ibn Abi 'Amr soucieux de contrôler la route de l'or, fait installer de nombreux Andalous au Maghreb. C'est dans ce contexte que le père du Qâdî 'Iyâd s'installa à Ceuta.Après avoir séjourné à Al-Andalus, Iyâd passe de Fès à Kairouan.Après avoir fini ses études, il part en Andalousie pour suivre l'enseignement de plusieurs maîtres avant de faire son retour à Ceuta en 1121. Après avoir occupé divers postes à Grenade il devient en 1145 Cadi pour l'école malékite de Ceuta. Il a écrit plusieurs ouvrages sur l'Islam dont Ash-Shifa bi ta'rif huquq al-Mustafa. Il a joué un grand rôle politique en prenant la tête du mouvement de résistance anti-Almohade.Après la victoire de son mouvement, il est poussé à l'exil à Marrakech où il meurt en 1149.

Pages équivalentes