Robert Fortune (1813-1880)

Country :Grande-Bretagne
Language :anglais
Birth :1813
Death :1880
Note :Botaniste et voyageur
ISNI :ISNI 0000 0000 8084 086X

Occupations

Auteur du texte8 documents

  • Le vagabond des fleurs

    trois années dans la Chine du thé de l'opium et des fleurs

    Material description : 297 p.
    Edition : Paris : Hoëbeke , 1994
    Traducteur : Joëlle Vincent (traductrice)

    disponible en Haut de Jardin

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35699226c]
  • [Extrême-Orient]. "Un Botaniste en Chine", par Robert Fortune, publié dans la "Revue des deux mondes", 1er juillet 1858

    Material description : 1 doc.

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb387981253]
  • La route du thé et des fleurs

    Material description : 205 p.
    Edition : Paris : Éd. Payot & Rivages , 2001
    Traducteur : Élisabeth Luc, Gérard Piloquet (1934?-1994)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb376610465]
  • La route du thé et des fleurs

    Material description : 232 p.
    Edition : Paris : Hoëbeke , 1992
    Traducteur : Élisabeth Luc, Gérard Piloquet (1934?-1994)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb355160566]
  • La route du thé et des fleurs

    Material description : 232 p.
    Edition : Paris : Payot , 1994
    Traducteur : Élisabeth Luc, Gérard Piloquet (1934?-1994)

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb35709284v]

Pages in data.bnf.fr

Related authors

This page in data.bnf.fr lab

Sources and references

Sources

  • La route du thé et des fleurs / Robert Fortune, 1992

Wikipedia Biography

  • Robert Fortune, né le 16 septembre 1812 à Kelloe dans le Berwickshire et mort le 13 avril 1880 à Londres, est un botaniste et un voyageur britannique.Fortune travaille d'abord au jardin botanique d'Édimbourg et plus tard à celui de la Royal Horticultural Society à Chiswick. Après le traité de Nankin en 1842, cette Société l'envoie en Chine pour y récolter des plantes.En 1848, un autre voyage organisé pour le compte de la Compagnie britannique des Indes orientales (la British East India Company), lui permet d'introduire en Inde 20 000 pieds de théier. Ses voyages suivants, à Taïwan et au Japon, lui permettent de décrire l'élevage du ver à soie et la culture du riz.Ses voyages permettent l'introduction en Europe de nombreuses espèces ornementales, comme le kumquat, de nombreuses variétés de pivoines, d'azalées et de chrysanthèmes.

Closely matched pages