Bi Wang (0226-0249)

Pays :Chine
Langue :chinois
Sexe :masculin
Naissance :226
Mort :249
Note :
Philosophe de la période des Trois royaumes
Domaines :Philosophie
Autres formes du nom :弼 王 (0226-0249)
Wang Bi (0226-0249)
Pi Wang (0226-0249)
Voir plus
ISNI :ISNI 0000 0001 0876 4441

Ses activités

Auteur du commentaire2 documents1 document numérisé

Auteur du texte1 document

  • Contenu dans : A Chinese reading of the "Daodejing"

    [Commentary of the Laozi]. - [1]

    Description matérielle : VIII-531 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 499-512. Index
    Édition : Albany (N.Y.) : State university of New York press , 2003

    [catalogue]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Bi Wang (0226-0249)

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : The classic of changes : a new translation of the "I Ching" as interpreted by Wang Bi / Transl. by Richard John Lynn, 1994
    Zhou yi jian yi [Texte imprimé] / Wang Bi, Han Kang bo zhu ; Kong Ying da zheng yi. - [Chang shu] : Mao shi Ji gu ge, Ming Chong zhen yuan nian-shi er nian [1628-1639].
  • Ouvrages de reference : Zhong hua dao jiao da ci dian, 1995
  • Catalogues de la BnF : BN Service chinois
    LCNA, 1985

Autres formes du nom

  • 弼 王 (0226-0249)
  • Wang Bi (0226-0249)
  • Pi Wang (0226-0249)
  • Fu si Wang (0226-0249)
  • 輔嗣 王 (0226-0249)
  • Fusi Wang (0226-0249)
  • Fu-ssu Wang (0226-0249)

Biographie Wikipedia

  • Wang Bi ou Wang Pi 王弼 (226 – 249), nom social Fusi (1), lettré chinois de la période des Trois royaumes, est le créateur de la philosophie Xuanxue (2) qui propose, à partir de notions tirées du Dao De Jing (ou Lao Zi) et du Zhuang Zi, une base théorique cohérente ainsi qu'une justification métaphysique au système social et politique confucéen de l'époque. Le Xuanxue deviendra le courant de pensée dominant dans les classes cultivées, atteignant son apogée sous les Jin orientaux, avec une interprétation toutefois quelque peu différente de celle de son fondateur. C'est à travers cette théorie faisant du 'non-être' / 'non-avoir' (wu) (3) l'origine de toutes choses et le vocabulaire qui l'exprime que furent introduits en Chine les premiers textes du bouddhisme mahâyâna, en particulier la littérature prajnaparamita et le concept de 'vide' (sunyata).Wang Bi est également connu pour ses versions commentées du Dao De Jing et du Yi Jing qui devinrent la référence principale dans les siècles suivants, et sur lesquelles se fondent presque toutes les traductions en langues étrangères. Néanmoins, en toute rigueur Wang Bi n'est pas vraiment un taoïste, et il fait de Confucius, plutôt que de Lao Zi, le modèle du sage qui a "élargi la Voie".(1) 輔嗣 (2) 玄學 (3) 無

Pages équivalentes