Edward Witten

Pays :États-Unis
Langue :anglais
Sexe :masculin
Note :
Physicien. - En poste à la Princeton university, Princeton, USA (en 1988)
ISNI :ISNI 0000 0001 1775 5563

Ses activités

Auteur du texte3 documents

  • Superstring theory Volume 1

    Introduction

    Reprinted with corrections
    Description matérielle : X-470 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 443-470. Index
    Édition : Cambridge ; New York ; New Rochelle [etc.] : Cambridge university presss , 1988
    Auteur du texte : Michael B. Green, John H. Schwarz

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb373583119]
  • Superstring theory

    Description matérielle : 2 vol.
    Description : Note : Vol. I : daté de 1988 (2e impr. corr.) - Vol. II : daté de 1987 (2 impr.)
    Édition : Cambridge ; New York ; New Rochelle [etc.] , 1987-1988
    Auteur du texte : Michael B. Green, John H. Schwarz

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb373257681]
  • Superstring theory Volume 2

    Loop amplitudes, anomalies and phenomenology

    Description matérielle : XII-596 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 562-585, 587-590. Index
    Édition : Cambridge ; New York ; New Rochelle [etc.] : Cambridge university press , 1987
    Auteur du texte : Michael B. Green, John H. Schwarz

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb37358312n]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Superstring theory. Vol. 1, Introduction / Michael B. Green, John H. Schwarz, Edward Witten, 1988
  • Sous le voile du cosmos : quand les scientifiques parlent de Dieu / Jacques Arnould, 2015

Biographie Wikipedia

  • Edward Witten, né le 26 juillet 1951 à Baltimore, est un physicien mathématicien américain, professeur de physique mathématique à l'Institute for Advanced Study de Princeton, dans le New Jersey. En 1987, il était considéré comme l'un des plus éminents physiciens vivants.Il effectue des recherches sur la théorie des supercordes. Il en est considéré comme l'un de ses plus importants participants, notamment grâce à l'élaboration de la théorie M, première théorie des cordes ouvrant un horizon mathématique non perturbatif.Il est élu associé étranger à l'Académie des sciences en 2000.

Pages équivalentes