Liber Seregni

Image non encore disponible
Pays :Uruguay
Langue :espagnol; castillan
Sexe :masculin
Note :
Militaire et homme politique. - Fondateur et président, Frente Amplio (1971-1996)
ISNI :ISNI 0000 0001 1436 2721

Ses activités

Auteur du texte4 documents

  • La Autoridad del pueblo

    Description matérielle : 138 p.
    Description : Note : Bibliogr. p. 131-138
    Édition : [Montevideo] : Índice , 1984

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34925145b]
  • El correo del General

    correspondencia del Gral. Líber Seregni a su esposa, Lily Lerena, escrita en su primera prisión (9-7-73 à 2-11-74)

    Description matérielle : 1 vol. (261 p.-16 p. de pl.)
    Description : Note : Notes bibliogr. Chronologie
    Édition : Montevideo, Uruguay : Aguilar , 2004
    Éditeur scientifique : Blanca Rodríguez (professeur de lettres)

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40176414b]
  • Discursos del Gral Liber Seregni

    Description matérielle : 1 vol.
    Édition : [Montevideo] : Índice , 1988-

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb34335386n]
  • Una línea coherente

    1971-1973

    Description matérielle : 152 p.
    Édition : Montevideo : Índice , 1988

    [catalogue][https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36655422w]

Documents à propos de cet auteur

Documents à propos de l'auteur Liber Seregni

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • El correo del general : correspondencia del General Seregni Liber a su esposa, Lily Lerema en su primera prisión, 2004
  • LC Authorities (2007-03-29)

Biographie Wikipedia

  • Líber Seregni Mosquera (né le 13 décembre 1916 et mort le 31 juillet 2004 à Montevideo) était un général uruguayen, membre du Parti colorado et fondateur et président du Front large, la coalition de gauche créée pour les élections générales de 1971, auxquelles il fut candidat à la présidentielle. Emprisonné sous la dictature militaire (1973-1985), il fut à nouveau le candidat à la présidentielle du Front large pour les élections de 1989, demeura président de la coalition jusqu'en 1996, et eut pour successeur Tabaré Vázquez. Il est considéré comme l'un des dirigeants politiques historiques de l'Uruguay, qui demanda sa mise à la retraite de l'armée afin de protester contre la politique autoritaire de Jorge Pacheco Areco en 1968.

Pages équivalentes