Louis Domairon (1745-1807)

Illustration de la page Louis Domairon (1745-1807) provenant de Wikipedia
Pays :France
Langue :français
Sexe :masculin
Naissance :Béziers, 25-08-1745
Mort :Paris, 16-01-1807
Note :
Jésuite. - Homme de lettres et grammairien. - Inspecteur général de l'Instruction publique
Auteur des vol. 29 à 42 du : [Voyageur français ou La connaissance de l'Ancien et du Nouveau Monde]. Pour cette oeuvre, consulter le Fichier d'autorité des titres uniformes
Autre forme du nom :Louis Domayron
ISNI :ISNI 0000 0001 1059 0188

Ses activités

Voir aussi : 1 document

  • Compilation de récits de voyage, présentée sous forme de lettres, adressées par un gentilhomme à une dame, sur tout ce qu'il voit et observe

Auteur du texte21 documents5 documents numérisés

Compilateur1 document1 document numérisé

Éditeur scientifique1 document

Autre1 document

  • Entrée de François Ier dans la ville de Béziers... publiée et annotée par Louis Domairon (13 août 1533)...

    Description matérielle : In-16
    Édition : Paris : Aubry , 1866

    [catalogue][http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb36433997x]

Pages dans data.bnf.fr

Auteurs reliés

Cette page dans l'atelier

Sources et références

Voir dans le catalogue général de la BnF

Sources de la notice

  • Documents de cet auteur : Principes généraux des belles-lettres... / par M. Domairon, 1784-1785
    Entrée de François Ier dans la ville de Béziers / [Mercier] ; [publ. et annot. par] Louis Domairon, 1996 [reprod. en fac-sim. de l'éd. de 1866]
  • Ouvrages de reference : Berthelot
    DBF
    Barbier
    Larousse 19e s.
    Cioranescu, 18e s. : Domayron (Louis)
  • Catalogues de la BnF : BN Cat. gén. : Domairon (Louis), inspecteur général de l'instruction publique

Autre forme du nom

  • Louis Domayron

Biographie Wikipedia

  • Louis Domairon, né à Béziers le 25 août 1745 et mort à Paris le 16 janvier 1807, est un grammairien et homme de lettres français.Après avoir été élève au collège des Jésuites de Béziers, il commence son noviciat à Toulouse, où il reste jusqu'à l'expulsion de l'ordre en 1763. Il est pendant quelque temps précepteur à Montauban, puis vient à Paris où il travaille au Journal des beaux-arts et publie en 1777 Le Libertin devenu vertueux, un roman d’apprentissage et de mœurs. En 1788, il est nommé professeur à l'École royale militaire, où il enseigne jusqu'à la Révolution. Napoléon Bonaparte fut l'un de ses élèves. Lors du rétablissement du collège de Dieppe, il obtient la place de principal et la chaire de professeur de belles-lettres. Devenu membre de la commission des livres classiques, il est nommé inspecteur général de l'Instruction publique en 1802. Ses Principes généraux des belles-lettres, publiés en 1784, ainsi que ses Rudiments de l'histoire, parus en 1801, ont eu de nombreuses éditions.

Pages équivalentes